Au bout de la douleur…

C’est une nouvelle journée sous le signe de la chaleur étouffante qui vient de se terminer à Serres ! Et une nouvelle fois, nous avons eu droit à notre lot de surprises et de retournements de situations sur les 10 spéciales qui ont rythmé ce deuxième jour de course…

La première victime se prénomme Giacomo REDONDI (I – Husqvarna). Cinquième hier EGP, l’Italien tombait fort dans l’Enduro Test Champion 1 et se faisait mal aux côtes. Il y a perdu plus de 14 minutes et termine la journée 19ème… DNF hier, Alex SALVINI (I – Honda) est reparti ce matin et a roulé en serrant les dents pour terminer à une honorable 12ème position.

Mais la plus grosse victime de ces fortes chaleurs s’appelle sans doute Brad FREEMAN (GB – Beta Boano). Fort d’entrée de jeu, le pilote Beta Boano creusait un écart conséquent avant l’entame du dernier tour. Mais, la fatigue se faisant, le Britannique chutait très fort dans la toute dernière Enduro Test et se blessait à l’épaule gauche. Malgré cela, il résistait avec courage aux retours de Thomas OLDRATI (I – Honda RedMoto) et Matteo CAVALLO (I – Sherco) pour signer le doublé et creuser un peu plus l’écart avec un Steve HOLCOMBE (GB – Beta) en grande difficulté aujourd’hui, 7ème. Mais cette victoire pourrait lui coûter cher le weekend prochain en Italie s’il ne se remet pas rapidement de sa chute. Affaire à suivre donc…
C’est un OLDRATI décidément très en jambe à Serres qui monte sur la seconde marche du podium, rejoint par un autre Italien en la personne de CAVALLO.
Longtemps à la lutte pour le podium, deux erreurs ont relégué un Christophe CHARLIER (F – Honda RedMoto) revanchard en cinquième position, battu par le Britannique Danny MCCANNEY (GB – TM) qui a semblait bien mieux physiquement que la veille.

Pdou

CHARLIER enfin récompensé !

Avec un podium 100% Enduro 1 en EnduroGP, FREEMAN s’impose donc devant OLDRATI et CAVALLO aussi dans la catégorie des petites cylindrées. Davide GUARNERI (I – Honda RedMoto) et Kirian MIRABET (E – Honda RedMoto) complétant le Top 5.

Du côté de l’Enduro 3, Danny MCCANNEY s’impose donc devant Steve HOLCOMBE et Anthony GESLIN (F – Beta)

En Enduro 2, la journée a été encore complétement folle puisque la chute de REDONDI a directement impacté cette catégorie. Le vainqueur de la veille a tout de même limité la casse en terminant 8ème… De son côté, le « guerrier » Alex SALVINI garde les commandes de l’E2 avant d’arriver à Rovetta. Il termine 5ème, seulement 14 secondes derrière le Chilien Benjamin HERRERA (CL – Beta). Si l’Italien est toujours leader, le duo Français CHARLIERLARRIEU s’est dangereusement rapproché de lui avec la victoire du pilote Honda RedMoto et la nouvelle deuxième position de l’officiel TM Factory. Clairement, cette catégorie est imprévisible et ils ne sont pas moins de quatre à pouvoir prétendre au titre !

KYTÖNEN fait chuter VERONA

Si Enric FRANCISCO (E – KTM) n’avait pas été loin de faire chuter Andrea VERONA (I – TM) lors de la deuxième étape de la saison au Portugal, il aura fallu attendre le 4ème GP pour voir l’Italien à une autre place que celle de vainqueur ! Mais ce n’est pas le protégé d’Ivan CERVANTES au sein du team de la RFME qui a réalisé cet exploit mais bien le Finlandais Roni KYTÖNEN (Husqvarna). Absent lors de l’ouverture en Allemagne, le pilote du team Kytönen Motorsport avait déjà montré de grandes qualités durant la tournée Ibérique et prouve, avec cette victoire, qu’il peut concurrencer les meilleurs espoirs de la planète.
Mais cette victoire fut longue à se dessiner puisque FRANCISCO lui a donner du fil à retordre jusque dans la dernière spéciale… Tandis que VERONA est aller subtiliser la 3ème place à Antoine MAGAIN (B – KTM) dans le tout dernier tour !
A noter aussi la disqualification de Ruy BARBOSA (CL – Husqvarna), pourtant bien parti, pour geste antisportif.

Charlier
Christophe CHARLIER (F - Honda Redoto)

KYTÖNEN fait aussi chuter VERONA en J1 tandis que MAGAIN prend la troisième place et FRANCISCO signe le doublé en J2 devant le grand espoir Tchèque Krystof KOUBLE (KTM) et Jack EDMONDSON (GB – Sherco)

KNIGHT vainqueur de la Champion Lubricants Enduro Open Senior !

Ce Grand Prix Maxxis de Grèce nous a offert aussi notre tout premier vainqueur dans l’histoire de la Champion Lubricants Enduro Open World Cup. Présent depuis le début de saison et invaincu jusqu’alors, la légende David KNIGHT (GB – TM) a terminé le travail sans trop de problème ce Dimanche et repart donc de Serres, avec la Coupe de l’Open Senior… 14 ans après son tout premier titre Mondial remporté ici même ! KNIGHTER n’a fait qu’une bouchée de l’Autrichien Werner MÜLLER (KTM), 2nd, qui marque tout de même dans l’optique de finir sur le podium de cette catégorie. Et c’est le Suédois Patrik ANDERSSON (Yamaha) qui complète le podium et s’offre un tout premier podium International !

En Open 2-temps, Gonçalo REIS (P – Gas Gas) réalise le doublé et n’est plus qu’un à une petite victoire de remporter cette Coupe du Monde. Il devance une nouvelle fois George PISIMANIS (GR – Yamaha). Rendez-vous donc le weekend prochain à Rovetta (Italie) pour voir si le Portugais peut terminer me travail !

Enfin, en Open 4-temps, malchanceux la vieille, Mathias VAN HOOF (B – Beta) s’offre cette fois-ci sa première victoire sur la scène mondiale avec une éclatante victoire devant Konstantinos NIKIAS (GR – Husqvarna) et Panagiotis ZAFEIRIOU (GR – Suzuki).

Kytonen
Roni KYTÖNEN (SF - Husqvarna)

Il faut tirer un grand coup de chapeau au Serres OffRoad Premio d’Aris LIOUGAS et Christos POUFTAS qui ont eu le cran de relever le défi de remplacer la Corse en à peine 3 mois et qu’ils l’ont fait de fort belle manière avec trois spéciales de haut niveau. Les pilotes ont en plus de ça offert un excellent spectacle. Il est désormais temps pour tous de soigner les blessures car un énorme morceau les attend le weekend prochain avec les mythique Valli Bergamasque où plus de 150 pilotes sont attendus au départ !

Ils ont dit :

Brad FREEMAN : « Je suis mort ! J’étais très bien parti et j’avais creusé un écart confortable après deux tours mais une erreur d’inattention dans l’Enduro Test et je suis tombé fort… J’y ai perdu beaucoup de temps et me suis fait très mal à l’épaule ! Mais je suis quand même très satisfait de cette nouvelle victoire qui conforte ma place au provisoire EGP. Maintenant j’espère que ma blessure à l’épaule n’est pas trop grave et que je vais pouvoir être à 100% le weekend prochain ! »

Thomas OLDRATI : « Je suis très satisfait de cette deuxième place ! Je me suis senti bien tout le weekend et j’étais déçu de finir 4ème hier. J’ai su profiter de la baisse de régime des autres pour aller chercher ce podium et j’étais même pas loin de gagner avec la chute de FREEMAN. Maintenant, il me tarde l’Italie où je roulerai devant mon public ! »

Christophe CHARLIER : « Enfin ! Après ma mésaventure mécanique hier, j’avais vraiment à cœur de bien faire ! Je commets deux erreurs qui me coutent le podium en EnduroGP mais je suis très content de cette première victoire en E2. Je me rapproche de SALVINI au classement et j’espère pouvoir continuer sur cette dynamique le weekend prochain. Je me suis senti bien sur la moto tout au long du weekend et j’espère que ça va continuer… »

Danny MCCANNEY : « J’étais vraiment déçu de mon résultat hier et sincérement, je ne me souciais pas tant que ça du classement EGP. Par contre, j’ai réussi mon objectif qui était de gagner en E3. La 4ème place en EnduroGP, je prends aussi bien sûr ! »

Roni KYTÖNEN : « Tellement heureux de cette première victoire et d’avoir fait chuter VERONA. Ça été très serré jusqu’à la fin avec FRANCISCO mais le petit écart que j’ai réussi à faire dans l’Enduro Test a été suffisant. Avec cette victoire, je montre à tout le monde qu’il faut compter sur moi et que j’ai le talent pour gagner en Enduro. C’est ma toute première victoire en carrière sur le Mondial et j’en suis fier ! » 

Senior