Chapeau Castelo Branco !

La trêve estivale est enfin arrivée ! Les pilotes vont désormais pouvoir souffler durant deux mois et recharger les batteries avant le prochain Grand Prix qui se déroulera au mythique circuit d’Hawkstone Park au Royaume-Uni, fin Septembre. Mais pour l’heure, c’est le moment de faire un débrief de ce qu’il s’est passé le weekend dernier au Portugal…

Escuderia Castelo Branco

« En 15 ans de Championnat du Monde, j’ai rarement rencontré un Moto Club aussi professionnel et efficace que vous… » Ces mots viennent du Race Director Heinrich SCHMIDT lors de la réunion du Jury qui clôturait ce Grand Prix Polisport du Portugal. Le membre du bureau FIM n’a en aucun cas exagéré. En effet, le Moto Club coaché par Helder ESTEVES a fait un énorme boulot durant toute la semaine et bien avant… Electricité, eau et Wifi prêtes le lundi avant l’ouverture du paddock, plus de 150 bénévoles présents durant les trois jours de courses pour assurer la sécurité des spéciales et la circulation et une Super Test organisée d’une main de maître, tout comme l’Xtreme Test et autres spéciales. Il n’y eut aucun couac et le moindre problème était très rapidement réglé. L’Escuderia Castelo Branco est clairement en position de favori pour remporter le titre « d’Organisation de l’année ».

Escuderia

Jeunesse Belge

Ces dernières années, les représentants Belges sur l’EnduroGP s’étaient fait rare. En effet, depuis Jean-François GOBLET et Cédric CREMER, nous n’avions plus vu de pilotes « d’outre Quiévrain » entre les banderoles du Mondial. Mais cette saison, le pays de la frite peut compter sur le prometteur Antoine MAGAIN (Yamaha) en Juniors. S’il a connu quelques difficultés en début de saison, le pilote de Namur a enfin pris la mesure du Championnat et frappe désormais à la porte du Top 10. Pour ce GP Polisport du Portugal, il a été épaulé par Matthew VANOEVELEN (Yamaha). Entrevu en SuperEnduro il y a deux saisons, VANOEVELEN découvrait la catégorie FIM Youth 125cc avec un certain succès, et il s’est battu pour le podium le Samedi (4ème)… Des débuts intéressants pour ce pilote Yamaha que l’on espère revoir avant la fin de la saison. Avec ces deux jeunes pilotes, la Belgique a de quoi être rassuré, elle a de l’avenir en Enduro… En attendant le retour d’un Grand Prix en Belgique !

Une Xtreme Test rude mais belle

Sportivement parlant, l’Escuderia Castelo Branco semble connaître parfaitement son sujet. Pour cette 6ème manche du Championnat du Monde FIM Maxxis d’EnduroGP, elle a mis les petits plats dans les grands afin de proposer aux pilotes un parcours technique autant en spéciale que dans les liaisons. Et c’est tout particulièrement l’Xtreme Test Technomousse, située au cœur même de la ville, qui a impressionné tous les connaisseurs de par sa difficulté naturelle. Il faut avouer qu’il semble pourtant difficile de rivaliser avec le cadre magnifique qu’offrait l’Xtreme de Grevena (Grèce) au bord de la rivière Venetikos, mais le tracé de Castelo Branco a donné des sueurs froides à tous les pilotes et beaucoup d’émotions aux milliers de spectateurs présents. Mêlant passage de rochers et virages serrés, cette spéciale aura attisé la curiosité du plus grand nombre et fut le théâtre de bons nombres de chutes et rebondissements en tous genres.

Larrieu

Infirmerie

La difficulté du parcours ajoutée aux conditions climatiques exigeantes (chaleur) ont causé beaucoup de soucis aux pilotes. Certains d’entre eux ont ainsi rejoint les bancs de l’infirmerie… Ramon QUER MOLGO (Husqvarna) fut l’une des premières victimes du tracé portugais. Souffrant d’une douleur à la cheville suite à une chute lors de la Super Test Akrapovic, le pilote espagnol abandonna ses coéquipiers dès la première spéciale du samedi. A noter la blessure de Christophe NAMBOTIN (F – KTM) à l’orteil. Même si le Français nous donnait des nouvelles rassurantes le Dimanche soir. Grosse frayeur aussi pour Matteo CAVALLO (I – Beta) qui chutait lourdement dans la dernière KTM Enduro Test du samedi. Plus de peur que de mal, le pilote italien ne souffre que de quelques ecchymoses et devrait être rapidement de retour sur le paddock. Toujours dans la catégorie Junior, Mikael PERSSON (S – Yamaha), actuel 3ème du classement provisoire, a dû jeter l’éponge le dimanche après s’être déboité l’épaule gauche… Nous leurs souhaitons un prompt rétablissement et espérons les revoir après la trêve estivale à Hawkstone Park. 

Visite Officielle

Vendredi, Loïc LARRIEU (F – Yamaha), Matthew PHILLIPS (AUS – Sherco), Diogo VENTURA (P – Honda), Gonçalo REIS (P – KTM), Tomas CLEMENTE (P – KTM) et Steve HOLCOMBE (GB – Beta) étaient invités par le maire de Castelo Branco au musée contemporain de la ville. L’occasion pour les pilotes de connaître un peu mieux la culture de cette cité comme nous l’a confié HOLCOMBE : « C’est toujours bien de connaître et d’apprendre d’autres cultures, d’en savoir plus sur l’histoire des villes où les GP se déroulent… Pour nous pilotes, avec nos agendas chargés, il est rare de pouvoir faire cela. Mais il faut avouer que ça fait du bien de sortir un peu  du mode course! »

Visite

TM XCentric

A l’heure où la jeunesse Française se tourne plutôt vers le Championnat d’Europe, un team a tout de même décidé d’amener ses « ouailles » sur le Championnat du Monde FIM Maxxis d’EnduroGP : le team TM XCentric cher à la famille DI GIAMBATTISTA ! Et bien leur en a pris puisque Léo LE QUERE truste les podiums du FIM Youth 125cc et a même remporté sa première journée de course à Castelo Branco ! De son côté, Valérian DEBAUD, a réalisé trois Grand Prix encourageants (Espagne, Italie, Portugal) et reste le meilleur représentant Français en Junior avec Anthony GESLIN (Beta) qui score un superbe 5/5… Un grand coup de chapeau donc à Fred DI GIAMBATTISTA, à ses deux jeunes pousses et à tous les membres du team TM XCentric !

« Strong Robert »

C’est avec beaucoup de stupeur et d’appréhension que nous avons apprit ce week-end le grave accident de voiture dont a été victime Robert PAIRAN au retour du Grand Prix Maxxis de Grèce de Grevena. PAIRAN, journaliste pour de nombreux magazines Allemands spécialisés en Enduro dont Top Speed et Dirtbiker Mag, est un amoureux de la discipline. Plongé dans le coma pendant deux semaines, l’Allemand était enfin de retour chez lui en milieu de semaine. Le Samedi soir juste avant le podium, les pilotes, à l’initiative de son confrère Dario AGRATI, ont tenu à rendre hommage à cette figure du paddock.

Pairan

L’Award de la meilleure Super Test !

Habituée à organiser de nombreux événements mécaniques au niveau national, l’Escuderia Castelo Branco a mis la barre très haute pour son entrée dans l’aventure EnduroGP ; et ceci dès le Super Test Akrapovic pù les 5000 passionnés, venus acclamer les stars de la discipline, en ont pris plein la vue ! Avec un sublime coucher de soleil en toile de fond, le public a assisté à un véritable show d’Enduro avec DJ, buvettes, espace VIP et feu d’artifice final. De leurs côtés, les Enduristes ont aussi participé à la réussite de ce spectacle avec une grosse bagarre sur le terrain qui a vu la victoire du pilote Yamaha Loïc LARRIEU (F). Pari réussi pour l’Escuderia Castelo Branco qui a réalisé l’une des plus belles Super Tests de ces dernières années.

Meilleur Privé de l’année ?

Si l’an passé, Antoine BASSET (F – Gas Gas) était sans contestation possible le « Meilleur Privé de l’année », cette saison, il est aussi difficile de ne pas mettre en avant le nom de Jaume BETRIU (E – KTM) pour cette distinction… S’il est en concurrence avec Cristobal GUERRERO (E – Yamaha) pour ce titre honorifique, le pilote KTM a déjà signé deux Top 5 et était tout proche d’un podium en Grèce ! Fort d’un très gros mental, le Catalan réalise une superbe saison et prouve que l’on peut toujours rivaliser avec des pilotes officiels malgré de petits moyens. Souhaitons-lui une fin de saison heureuse « à la BASSET » avec un contrat dans un team factory à la clef…
 

Betriu
Jaume BETRIU (E - KTM)
Pic: FIM/Dario Agrati