Euskal Herria

Avec quatre Grand Prix en à peine six semaines, la période Juin-Juillet est très éprouvante pour l’EnduroGP ! Et ce n’est pas le GP AMV Seguros d’Euskadi qui aura permis aux stars de la discipline de souffler. Retour sur une manche qui marque clairement un tournant dans cette saison 2016…

Encore une organisation au top

Cette saison, les candidats pour le titre honorifique de « Meilleure organisation de l’année » sont légions ! Après ce sixième weekend de course, le Moto Club Aiala vient de rejoindre le HEMK (Finlande) et le Göta MS (Suède) dans le cercle des tops organisations de l’année… Si le paddock était très serré et éclaté dans Gordexola, Imanol TARRAMONA et toute son équipe ont fait un énorme travail pour rendre le « village de l’Enduro » vivant et attractif du matin jusqu’au soir. Ajoutez-y trois belles spéciales, des liaisons qui rappellent l’essence du Moto Club Aiala (Gordexola Extrême) et nous avons encore une fois vécu un excellent Grand Prix organisé dans une ambiance festive et suivi par 15 000 spectateurs.

Salvini

Classement constructeur

Il est temps de faire un point du classement constructeur. Si Matthew PHILLIPS (AUS), pilote Sherco, domine la catégorie EnduroGP, c’est Beta (193pts) qui est en tête au classement constructeurs… Avec trois pilotes aux avant-postes (HOLCOMBE, AUBERT, SALVINI), la firme Italienne fait le plein de points et compte désormais 12 longueurs d’avance sur Sherco (181pts) dont le seul représentant au top niveau : PHILLIPS. En troisième position, nous retrouvons TM (MONNI, REMES) avec 175pts. De son côté, KTM (161pts) et Husqvarna (147pts), respectivement 4ème et 5ème, tentent de faire leur retard sur les trois premiers tandis que Yamaha (117pts), emmené par Loïc LARRIEU (F) pointe en 6ème position…

Conférence de Presse

Clairement, le M.C Aiala avait fait les choses en grand pour ce GP AMV Seguros d'Euskadi. En effet, ce club a organisé une conférence de presse jeudi midi au pied du musée Guggenheim de Bilbao. Cette conférence a réuni de nombreux médias dont la chaîne TV Basque (ETB) et une radio qui retransmettaient en direct. Autour d’Imanol TARRAMONA et des maires des villes de Zalla, Gordexola et Guenes, étaient réunie les stars Espagnols Ivan CERVANTES (KTM) et Laïa SANZ (KTM), le team manager Yamaha Marc BOURGEOIS (F) ainsi que le pilote Basque de Rallye Txomin  ARANA et Bastien BLANCHARD pour ABC Communication. Une très belle présentation de l’événement qui aura fait beaucoup de bruits au Pays Basque. Dommage que certains pilotes n’aient pas joué le jeu, à l’image d’Eero REMES, toujours aussi peu coopératif.

Conf

EDMONDSON s’envole

Avec la règle des X-4, la FIM Youth Cup 125cc prend une autre dimension… Jack EDMONDSON (GB – KTM), qui engrange les victoires depuis la Finlande, vire en tête avec 157 pts devant Jean-Baptiste NICOLOT (F – Yamaha), 133pts, et Erik APPELQVIST (S – Yamaha), 126pts… Si APPELQVIST est hors course désormais avec tous ses jokers grillés et un poignet blessé, NICOLOT semble encore avoir une chance de prendre le meilleur sur EDMONDSON. Pour cela, le Français devra réaliser la fin de saison parfaite et espérer que le Britannique parte à la faute. 

REMES et HOLCOMBE, les tuiles

Alors qu’il était placé pour reprendre de précieux points à Matthew PHILLIPS Dimanche, Eero REMES (SF – TM) voyait sa moto le lâcher dans la toute dernière spéciale du weekend. Une panne moteur qui a beaucoup de conséquence sur la suite du Championnat tant en EnduroGP qu’en E1. En effet, désormais le lutin Finlandais se retrouve à 28 points de PHILLIPS en EnduroGP tandis que Nathan WATSON (GB – KTM) se fait lui très menaçant (5 points derrière REMES) en E1. Avec la panne de Steve HOLCOMBE le samedi (sélecteur bloqué), seul PHILLIPS a réussi à marquer des points sur chaque journée… L’année PHILLIPS ?

Aficcion

Hormis en France, cela faisait bien longtemps que nous n’avions pas vu un Enduro avec autant de public dans les liaisons. Ajoutez y quelques beaux points spectaculaires et un CH serré et cela nous a offert de belles images et un Grand Prix qui ne s’est pas seulement joué sur les spéciales… Désireux de conserver « leur marque de fabrique » après dix années à organiser une course Extrême, le Moto Club Aiala a proposé des liaisons dures et spectaculaires qui ont été très prisés par les spectateurs et les médias.

Cervantes

Visite

Il n’y a pas qu’en Finlande et en Suède que l’on peut voir des légendes et stars de la moto… A Gordexola aussi ! Venu voir son épouse Rosa ROMERO (KTM) qui participait en catégorie Féminine, le multiple vainqueur du Dakar Nani ROMA nous a fait l’honneur de sa présence ce weekend et a même remis la plaque dorée de leader à Matthew PHILLIPS sur le podium Samedi soir. Pilote de SuperEnduro et de Hard Enduro, Alfredo GOMEZ (E – KTM) était lui aussi présent pour encourager des amis tout comme Mr VILADOMS le Président de la RFME ou encore Fran RICO, organisateur de la Finale du SuperEnduro 2016 à Madrid.

Beaucoup plus qu’un GP

Le club local avait aussi organisé une tombola richement dotée avec une moto à gagner (de marque TM le jour où REMES casse son moteur !) et de nombreux autres lots. Des stands gastronomiques et de merchandising complétèrent parfaitement cette organisation. Parkings spécifiques (officiels, motos…), speakers et sonos sur toutes les spéciales, concert, visites VIP du Paddock… ce Grand Prix AMV Seguros d’Euskadi était bien plus qu’une épreuve sportive ! L’exemple à suivre assurément…

Nani
Pic: Pep Segales