FREEMAN creuse l’écart !

Les stars de l’EnduroGP ont dû faire face à une chaleur accablante, malgré l’orage d’hier soir, tout au long de la journée et cela a marqué le physique ainsi que les machines, en témoigne la blessure à l’épaule d’Alex SALVINI (I – Honda)… Malgré cela, le LAMS Moto Club a réalisé un excellent travail sur le parcours et cela nous a offert une très belle journée de course avec de nombreux rebondissements jusque dans les dernières spéciales.

A commencer par la catégorie reine, l’EnduroGPSALVINI était un des grands protagonistes en début de journée. Le pilote Honda RedMoto était à la lutte avec Matteo CAVALLO (I – Sherco) pour la 3ème place avant qu’il ne se luxe l’épaule dans l’Enduro Test Champion Lubricants. Même son de cloche pour Christophe CHARLIER (F – Honda RedMoto), en feu en fin de course, et qui remontait sur le même CAVALLO avant que son démarreur face des siennes et le lâche à deux spéciales de la fin…

Mais aucun problème pour le duo Britannique Steve HOLCOMBE (Beta)Brad FREEMAN (Beta Boano). Le premier cité, qui semble être bien remis de son virus, est plutôt bien partie et comptabilisait même plus de 12 secondes d’avance à la fin du 1er tour tandis que FREEMAN connaissait quelques difficultés à ouvrir la piste… Mais le pilote Beta Boano a vite repris les commandes de l’EGP pour ne plus jamais les lâcher et s’impose avec une avance de près de 39 secondes sur HOLCOMBE.
Derrière ces deux top guns, Matteo CAVALLO (I – Sherco) s’offre donc son tout premier podium en carrière dans la catégorie reine. Il a parfaitement résisté aux attaques d’OLDRATI (I – Honda RedMoto) et de REDONDI (I – Husqvarna), en plus de profiter des malheurs de SALVINI et CHARLIER. Belle récompense donc pour le Champion du Monde Junior 2018 qui ne s’attendait pas à monter sur un podium EGP si tôt !
Longtemps au coude à coude, OLDRATI a fini par prendre le meilleur sur REDONDI et prend donc les 13 points du 4ème tandis que Loïc LARRIEU (F – TM) doit se contenter de la 6ème place et qu’Eero REMES (SF – Yamaha) arrache difficilement une place dans le Top 10.

Freeman

Une catégorie E2 complètement folle !

Mais là où les rebondissements ont été les plus importants, c’est en catégorie Enduro 2 ! En effet, SALVINI était en train de s’établir comme un potentiel vainqueur avant qu’il ne chute et se blesse à l’épaule… A ce moment-là, la catégorie était plus ouverte que jamais et REDONDI, LARRIEU et CHARLIER comptaient bien profiter de l’abandon du Champion du Monde 2013. Alors que l’Italien menait, CHARLIER réalisait une remontée impressionnante pour virer en tête à deux spéciales de la fin. Mais le Corse chutait dans l’Enduro Test Champion Lubricants 3 et cassait son démarreur. S’il est arrivé à terminer l’Xtreme Test Technomousse, il n’a malheureusement pas pu repartir pour la toute dernière spéciale de la journée et a dû laisser s’envoler sa première victoire de l’année au détriment d’un REDONDI très constant…
De son côté, LARRIEU termine 2nd malgré une grosse frayeur dans le dernier tour et c’est le Chilien Benjamin HERRERA (CL – Beta) qui profite du malheur de SALVINI et CHARLIER pour monter pour la première fois de la saison sur le podium E2 juste devant Eero REMES (SF – Yamaha) et Hugo BLANJOUE (F – KTM). Tout est donc relancé dans la catégorie des moyennes cylindrées et quelque chose nous dit que nous ne sommes pas au bout de nos surprises !

En E1, Brad FREEMAN reste invaincu devant Matteo CAVALLO et Thomas OLDRATI. Davide GUARNERI (I – Honda RedMoto) doit se contenter de la 4ème position et Kirian MIRABET (E – Honda) complète le Top 5…

Chez les E3, Steve HOLCOMBE remonte sur la première marche du podium après l’avoir laissé à son rival Danny MCCANNEY (GB – TM) en Espagne. L’officiel TM, en difficulté avec un poignet blessé au Championnat Britannique, s’accroche tout de même au 2ème rang juste devant Anthony GESLIN (F – Beta).

E3

Imbattable VERONA !

Chez les Juniors, Andrea VERONA (I – TM) n’a encore fait qu’une bouchée de ses principaux rivaux puisqu’il s’impose une nouvelle fois avec plus de 47 secondes d’avance et reste toujours invaincu !
Mais la lutte pour la deuxième place n’en est pas moins restée très intense et intéressante entre Enric FRANCISCO (E – KTM), Ruy BARBOSA (CL – Husqvarna), Théo ESPINASSE (F – Sherco) et Roni KYTONEN (SF – Husqvarna). Auteur d’une journée très solide, c’est l’Espagnol qui repart avec les 17 points du 2ème malgré la belle remontée du pilote Husqvarna Kytönen Motorsport qui monte pour la toute première fois de sa carrière sur le podium Junior.
BARBOSA, quant à lui, doit se contenter de la 4ème place, 56 centièmes devant ESPINASSE.

VERONA reste aussi invaincu en J1 et il est rejoint sur le podium par KYTONEN et ESPINASSE tandis que FRANCISCO empoche une 5ème victoire en 2019 au détriment de BARBOSA et de Jack EDMONDSON (GB – Sherco)

Dans la Champion Lubes Enduro Open World Cup, David KNIGHT (GB – TM) n’est plus qu’à une victoire de repartir avec la coupe Open Senior, puisqu’il a remporté sa 7ème journée de course juste devant le sympathique duo Autrichien composé de Werner MÜLLER (KTM) et Hans Peter MUSIL (KTM) !

En Open 2-stroke, Gonçalo REIS (P – Gas Gas) fait lui aussi un pas de plus vers la coupe avec une 6ème victoire en 2019, il devance le pilote Grec George PISIMANIS (Yamaha) tandis que la catégorie Open 4-temps nous offre un podiu 100% Héllène avec l’abandon de Mathias VAN HOOF (B – Beta), Ioannis CHASAPIS (KTM) devançant Panagiotis ZAFEIRIOU (Suzuki) et Konstantinos NIKIAS (Husqvarna).

Verona

Cette toute première journée du Grand Prix Maxxis de Grèce nous aura donc offert beaucoup de rebondissements et un final indécis en EGP ainsi qu’en E2 ! Mais CHARLIER et SALVINI, qui aux dernières nouvelles tentera de rouler demain, n’ont pas dit leurs derniers mots et l’on voit que rien n’est acquis pour personne ! Rendez-vous demain matin pour une nouvelle journée sous le soleil et la chaleur Grecque !

Ils ont dit :

Brad FREEMAN : « Le début de journée n’a pas été facile avec le gros orage qui est tombé hier en fin d’après-midi. Ça n’a pas été simple pour moi d’ouvrir les spéciales et Steve en a bien profité. Mais j’ai réussi à trouver un bon feeling dès le deuxième tour et j’ai remonté les secondes perdues pour finalement assurer une belle victoire. Très content de celle-ci mais je veux vraiment rester concentrer. »

Steve HOLCOMBE : « Même si je suis un peu frustré, je suis tout de même très content de cette deuxième place ! Il faut se dire qu’il y a un mois, je ne savais pas si j’allais pouvoir participer à cette tournée donc je suis vraiment très content d’être ici et de jouer devant. Je sais sur quoi je dois travailler et il me tarde demain pour tenter de me rapprocher de Brad ! »

Giacomo REDONDI : « C’est une victoire un peu inespérée ! SALVINI était très fort et je suis vraiment triste pour lui qu’il se soit blessé… Ensuite, CHARLIER a sorti un temps énorme dans l’Enduro Test et je pensais vraiment qu’il irait chercher la victoire mais la mécanique s’en est mêlée… On ne peut rien prévoir dans cette catégorie E2, chaque top pilote a eu au moins un jour de malchance et j’espère que maintenant, les problèmes vont tous nous laisser tranquille et qu’on va pouvoir se battre tous ensemble ! Mais je prends la victoire et tous ces faits de course me permette de me rapprocher de SALVINI ! »

Christophe CHARLIER : « Je suis vraiment dégoûté mais c’est le sport mécanique qui est fait comme ça… J’ai chuté dans la dernière Enduro Test et en voulant redémarrer j’ai entendu un gros bruit. Par la suite, je n’avais plus de puissance dans l’Xtreme Test et avant la dernière spéciale, je ne pouvais plus démarrer ma moto. C’est dommage parce que j’étais si proche de ma première victoire cette année et de prendre les commandes de la catégorie, mais c’est comme ça… »

Open4