GARCIA, FRANKE, FREEMAN… font vibrer 30 000 spectateurs !

Après une première journée très réussie, la pluie a fait son apparition à Zschopau durant la nuit de Samedi à Dimanche ce qui pouvait laisser augurer une journée finale très délicate… Fort heureusement le parcours de l’Erzgebirge n’a pas trop souffert de l’humidité et malgré le froid ambiant, la journée s’est déroulée dans des conditions parfaites pour le plus grand plaisir des milliers de spectateurs agglutinés tout au long d’un parcours très sélectif et exigeant à l’exemple de la fameuse montée du Teufelsberg ou la « montagne de la sorcière » !

Laia SANZ s’incline…

La catégorie féminine a accouché d’un scénario  dramatique. En effet Laia SANZ (E - KTM) n’avait plus que 3 points d’avance sur sa rivale Allemande Maria FRANKE (KTM Sturm). Bien partie celle-ci possédait quelques secondes d’avance sur la catalane à l’issue du test 2… où le moteur de la KTM de la « reine » Laia rendait l’âme ! Cet incroyable coup de théâtre donnait ainsi le titre à Maria FRANKE qui fut fêtée avec une énorme ferveur sous l’auvent du team KTM Sturm où tous les supporters Allemands attendaient ce moment depuis le sacre de Tomas BIEBERBACH en 1990 (SIMSON) dans la catégorie 80cc. Et la malheureuse Laia but le calice jusqu’à la lie car elle est aussi devancée pour le classement final par la britannique Jane DANIELS (Husqvarna).

Franke

Beaucoup moins de suspens en Youth 125cc où seule la place de Vice Champion était en jeu. Parti sur des bases très élevées le breton Léo LE QUERE (F - TM Xcentric) a réalisé la journée parfaite et ne fut jamais inquiété pour la gagne. Il termine ainsi Vice Champion 125cc face au Chilien Ruy BARBOSA (Husqvarna Zanardo) qui perdit beaucoup de temps dans la première Extrême. Après l’abandon prématuré du jeune belge Matthew Van OEVELEN (Sherco), ce furent les Finlandais Hugo SVARD (Husqvarna Kytonen) et Rony KYTONEN (Husqvarna) qui s’expliquèrent pout la dernière marche du podium.

Titré la veille en EnduroGP et officiel numéro 1 de la saison 2017, Steve HOLCOMBE (GB - Beta) a poursuivi et confirmé sa domination aujourd’hui à Zschopau avec un nouveau succès sans équivoque. Le britannique est assurément sur un nuage et s’annonce dores et déjà comme l’homme à battre en 2018. Les français Loïc LARRIEU (Yamaha) et Christophe NAMBOTIN (KTM) ont aussi assuré le spectacle et complètent comme la veille le podium de cette ultime journée de la saison. Avec cet excellent résultat (2eme), l’officiel Yamaha Outsiders, Loïc LARRIEU termine à une remarquable place de Vice Champion sans avoir jamais été réellement inquiété tout au long du week-end par l’officiel KTM Nathan WATSON qui rentra même prématurément au Paddock. Giacomo REDONDI (I - Honda Red Moto) s’offre aussi une superbe quatrième place devant Matthew PHILLIPS (AUS - Sherco) et Jaume BETRIU (E - KTM) qui décroche le titre honorifique de meilleur pilote privé de l’année face à son compatriote Cristobal GUERRERO (E - Yamaha) qui a dû  renoncer après une lourde chute, tout comme Christophe CHARLIER (F - Husqvarna) à la mi course (tendinite) ou Alex SALVINI (I - Beta) la veille…

Holcombe
Steve HOLCOMBE (GB - Beta)

GARCIA la pépite !

Jamie MCCANNEY (GB - Yamaha) nous a offert un joli baroud d’honneur en catégorie E2 où il score les 25 points de la première place. Néanmoins cette performance se révéla insuffisante pour permettre au britannique de coiffer la couronne de Champion du monde. Celle-ci échoit à l’incroyable jeune talent qu’est Josep GARCIA (E - KTM) qui termine 5eme aujourd’hui et assure ainsi ce titre E2. Le protégé d’Ivan CERVANTES est incontestablement la révélation de cette saison tant personne ne l’attendait à ce niveau ! Mais il a bien prouvé être l’homme fort de la catégorie en étant capable de briller dans toutes les conditions de course comme par exemple à la fameuse Päijänne qu’il découvrait… « Pepino » est un très beau champion et représente avec Jamie MCCANNEY le futur de l’Enduro mondial tout comme Danny MCCANNEY (GB - Husqvarna) 2eme aujourd’hui et qui ne devrait pas tarder à trouver un guidon mérité. Eero REMES (SF - TM) assure un mérité podium final et sera toujours là l’an prochain sur sa TM tout comme Davide GUARNERI qui a incontestablement franchi le cap du Top 5.

La tension était à son comble ce matin pour le dénouement de la catégorie juniors avec Davide SORECA (I - Honda Red Moto) leader depuis l’ouverture en Finlande et qui était dépossédé de son bien pour un petit point depuis la veille par le britannique (encore un !) Brad FREEMAN (Beta Boano). Le protégé de Jarno BOANO prit autoritairement les devants de la course d’entrée alors que SORECA devait en découdre avec un ELOWSON (S - Husqvarna) toujours aussi solide ainsi qu’avec Matteo CAVALLO (I - Beta Boano) qui se révélait un parfait coéquipier pour FREEMAN.

Maxxis,  Champion du Monde avec FREEMAN !

Mais SORECA revenait peu à peu sur le pilote Beta Boano qui cassait entre-temps sa pédale de frein arrière à l’amorce du dernier tour… 5 secondes séparaient les deux protagonistes avant la dernière spéciale de Börnichen ! Mais Brad FREEMAN sortait le grand jeu avec un chrono supersonique qui lui permettait de distancer son rival de 12 secondes avec un titre mondial à la clé ! Nous vous laissons imaginer la joie et l’émotion qui régnaient sous l’auvent du team Beta Boano à l’arrivée pour un couronnement qui permet également aux pneumatiques Maxxis de fêter leur premier titre Mondial en Enduro, preuve de la compétitivité des gommes de la firme de Taiwan. 

Le rideau est donc tombé sur une saison 2017 haletante jusqu’au bout et qui aura vu l’émergence de nombreux nouveaux talents emmenés par un HOLCOMBE impérial ! Mais cette saison aura aussi vu l’émergence d’un nouveau type d’épreuves au sein du championnat comme la redoutée Päijänne (Finlande) ou encore la manche Anglaise d’Hawkstone Park plébiscitée grâce à son Enduro Sprint et à son Cross Country. Pourtant la finale de Zschopau en Allemagne, suivie par plus de 30 000 passionnés, a aussi rappelé que la tradition avait beaucoup de bon et que si l’Enduro mondial se tourne vers l’avenir, il n’oublie pas non plus ses racines avec des épreuves d’une telle qualité qui font le bonheur de tous. Et 2018, avec l’émergence de nouvelles catégories devrait confirmer la transformation positive du Maxxis FIM EnduroGP World Championship ! Restez branchés…

Freeman

Ils ont dit…

Christophe NAMBOTIN (F - KTM) «  Déçu de ma saison  bien sûr, mais j’avais trop de retard en début d’année dans ma préparation physique pour prétendre à mieux. Je finis bien la saison et je me projette déjà à 2018. Félicitations vraiment à toute l’organisation de Zschopau qui a fait un travail fantastique avec des Marshals partout et très efficaces ce qui nous permet de passer partout sans déviation malgré la difficulté du circuit. Vraiment une superbe course ! »

Loïc LARRIEU (F - Yamaha) «  Compliments et félicitations à Steve HOLCOMBE qui a vraiment été le plus fort cette saison et satisfait de ma deuxième place que je pense avoir mérité. Bravo également aux organisateurs locaux qui ont fait du super boulot avec des marshals partout et qui interviennent à bon escient .Ce fut une superbe finale ! »

Josep GARCIA (E - KTM) « C’est incroyable… je réalise à peine ! Je n’avais aucun objectif précis en début de saison après ma seconde place chez les Juniors. Mais course après course j’ai pu progresser et affirmer mes ambitions. Je n’ai commencé à croire et penser au titre que depuis Hawkstone Park et bien évidemment cette dernière journée a été très longue ! Je n’en voyais jamais la fin ! »
    
Jamie MCCANNEY (GB - Yamaha) «  Je ne suis pas du tout déçu de finir Vice champion… Je n’ai roulé qu’à 3 grands prix en 2016 après mon arrêt de 6 mois suite à une blessure et je manquais de rythme et de confiance en début d’année. Je finis très bien la saison avec cette victoire et 2018 sera encore meilleur ! » 

Brad FREEMAN (GB - Beta Boano) « Je suis sur une autre planète ! Fatigué mais tellement heureux à la fois. Sans rouler en Finlande je ne pensais pas pouvoir ambitionner le titre mais mon équipe m’a toujours encouragé à y croire. Et mes deux doublés en Angleterre et ici à Zschopau me donnent le titre pour 4 points. J’avoue pourtant qu’aujourd’hui, quand j’ai cassé ma pédale de frein arrière, j’ai bien crû que tout était foutu ! Trop cool et bon… et maintenant place à la fête ! Et en 2018 je reste chez Beta Boano en Seniors »

Davide SORECA (I - Honda Red Moto) «  Même si je ne termine que Vice Champion après avoir été en tête pendant presque toute la saison je ne suis pas déçu. J’ai beaucoup progressé cette année et je suis plus rapide en Octobre que je ne l’étais au mois de Mars. Brad a vraiment été très fort et à partir de la mi saison était quasiment imbattable. J’ai vraiment beaucoup appris et je félicite Brad Freeman pour son titre ! »
 

Garcia