Grevena, cadre parfait pour l’EnduroGP

Plus d’un mois après un Grand Prix Polisport du Portugal très boueux, l’EnduroGP reprend du service ce weekend pour la troisième manche de la saison, plus précisément, à Grevena, petite cité du nord de la Grèce…

AMOTOEAprès, Kastoria, Kalambaka (à deux reprises) et Serres, l’AMOTOE (Fédération Greque) et son président Stelios KORELIS comptait renouveler la ville d’accueil… Au final, c’est la charmante petite localité de Grevena, dans la périphérie de Macédoine-Occidentale, qui a été choisie pour accueillir ce Grand Prix Maxxis de Grèce. Comme bien souvent, l’AMOTOE s’appuiera sur l’expérience de Dimitris ATHANASOULOPOULOS et tout son staff de l’Off-Road team afin de faire de cet événement une franche réussite, épaulés par les motards locaux emmenés par Vassilis SIAFARIKAS

Dans un Parc National…

C’est donc Dimitris ATHANASOULOPOULOS dit « Doc » qui a eu la lourde tâche de créer un parcours digne d’une étape du Championnat du Monde dans la région de Grevena… « Grevena est ses alentours sont vraiment propices à la pratique de l’Enduro… Même si je connaissais mal le terrain, il ne fut pas difficile pour moi de faire une boucle de 65 kilomètres autour de la ville. Le paddock sera d’ailleurs situé en plein centre ville de Grevena et nous avons trouvé judicieux de tracer le Super Test du Vendredi soir à proximité. Quand à la boucle, nous partirons du paddock pour nous rendre sur la Cross Test Maxxis qui se trouve à environ 6 kilomètres de Grevena. Puis nous enchaînerons avec l’Xtreme Test Technomousse qui est située au même endroit que la banderolée pour enfin terminer avec l’Enduro Test de Kalamitsi pour une vraie ligne typique de la Grèce ! Nous aurons deux Time Check avec service dont un entre la Cross et l’Xtreme et le deuxième au paddock. Les pilotes devraient aussi beaucoup apprécier le cadre offert durant les liaisons… »

Grevena est une ville Grecques de Macédoine-Occidentale d’environ 13 000 habitants. Cette petite cité du nord de la Grèce se trouve à 180 kilomètres de Thessalonique. Sa région regorge de trésors naturels avec des magnifiques paysages montagneux mais aussi la verte rivière Venetikos et surtout le Parc National Pindus aussi connu sous le nom de Valia-Calda. Ce Parc Naturel est l’un des plus beaux de Grèce et c’est aussi un des trois endroits dans le pays Hellène où l’on peut voir des ours en liberté. Voilà donc le cadre de ce Grand Prix Maxxis de Grèce qui pourrait bien voir la pluie, avec quelques oranges, s’inviter encore une fois…

Venetikos
La rivière Venetikos

AUBERT et SALVINI doivent réagir…

« La jeunesse au pouvoir ! » C’est le maître mot de ce début de saison. Après deux Grand Prix, la catégorie EnduroGP est dominée par trois pilotes de moins de 26 ans : Matthew PHILLIPS (AUS), Mathias BELLINO (F – Husqvarna) et Steve HOLCOMBE (GB – Beta). Si l’Australien semble au top de sa forme, il va devoir faire très attention à la montée en puissance d’HOLCOMBE qui parait avoir une marge de progression très importante. En difficulté dans la boue de Gouveia (Portugal), BELLINO reste très incisif et cherchera à reprendre la plaque de leader qu’il s’était accaparé au Maroc. 
Derrière ce trio, si Eero REMES (SF – TM) reste menaçant, son inconstance ne lui permet pas d’être un candidat sérieux pour le titre. Même son de cloche pour les trentenaires Alex SALVINI (I – Beta) et Johnny AUBERT (F – Beta)… Si le Français a accroché une belle deuxième place à Agadir, la suite ne fut pas si facile et une blessure au coude au Portugal l’a empêché de venir se battre aux avant-postes. Quand à SALVINI, s’il est toujours placé (5/5/6/6), il ne parvient pas à trouver le gros rythme afin de pouvoir prétendre à son premier podium de la saison.
De leurs côtés, les Rookies Taylor ROBERT (USA – KTM) et Nathan WATSON (GB – KTM) vont continuer leur apprentissage de la discipline tout en cherchant à jouer une nouvelle fois les troubles fêtes de la catégorie. Actuellement 7ème au provisoire, Antoine BASSET (F – KTM) voudra confirmer ses excellents résultats du début de saison tout comme Gianluca MARTINI (I – Kawasaki) et Jaume BETRIU (E – KTM) tandis que Loïc LARRIEU (F – Yamaha), Cristobal GUERRERO (E – Yamaha), Jamie MCCANNEY (GB – Yamaha) et Manuel MONNI (I – TM) devront passer la vitesse supérieure pour ne pas être trop distancés avant la tournée Scandinave… 
On attend aussi un retour au premier plan d’Ivan CERVANTES (E –KTM) qui n’a toujours pas marqué de points dans le classement EnduroGP, mais aussi de Luis CORREIA (P – Beta), Danny MCCANNEY (GB – Husqvarna) ou encore de Jonathan BARRAGAN (E – Gas Gas)

Phillips
Matthew PHILLIPS (Pic: Carlos Larreta)

Qui peut stopper REDONDI ?

En Junior, il va falloir que Diogo VENTURA (P – Gas Gas), Kirian MIRABET (E), Josep GARCIA (E – Husqvarna) et Albin ELOWSON (S – Husqvarna) haussent leur niveau s’ils veulent pouvoir rester en course pour le titre. En effet, ce début de saison est totalement sous le contrôle d’un seul homme : Giacomo REDONDI (I – Honda) ! Le transalpin est encore invaincu et personne n’a vraiment semblé en mesure de venir l’inquiéter… Pire encore, son premier poursuivant, VENTURA, a déjà 24 points de retard ! En plus de ces cinq pilotes, nous aurons plaisir à revoir le Finlandais Henric STIGELL (TM), actuellement 6ème, ou encore Oliver NELSON (S – TM), Mika BARNES (SF – KTM) et les Français David ABGRALL (Yamaha) et Anthony GESLIN (Yamaha)… A l’inverse, on attend bien plus de Davide SORECA (I – Honda), présenté comme un potentiel favoris pour le titre en début de saison, et qui déçoit quelque peu… A noter l’absence de Jérémy CARPENTIER (F – Honda), pas assez remis sa blessure à la jambe contractée au Portugal.

Enfin, en FIM Youth Cup 125cc, ce Grand Prix Maxxis de Grèce devrait nous offrir une nouvelle bataille intense entre les têtes d’affiches que sont Jean-Baptiste NICOLOT (F – Yamaha), actuel leader de la catégorie, Valérian DEBAUD (F – Yamaha), Erik APPELQVIST (S – Yamaha) et Lee SEALEY (GB – Yamaha). De plus, Jack EDMONDSON (GB – KTM) sera bel et bien de retour aux affaires, de quoi nous offrir deux jours de course intense avec ces cinq potentiels vainqueurs. Par contre, on en attend beaucoup plus de l’espoir Italien Mirko SPANDRE (KTM) et l’on prendra plaisir à découvrir le Chilien Ruy BARBOSA (Husqvarna)

Ce Grand Prix Maxxis de Grèce va donc offrir un cadre authentique aux stars de l’EnduroGP. Nul doute que des milliers de fans Grecs s’agglutineront sur les différentes spéciales pour encourager l’élite de l’Enduro Mondial afin de faire de cette 3ème étape de la saison une grande fête populaire…

Infos Pratiques :

- Grevena (Macédoine-Orientale);
- A 180 kilomètres de Thessalonique;
- Vendredi 20 Mai : KTM Super Test à partir de 18.00 ;
- Samedi 21 et Dimanche 22 Mai : Départs 9h00 – Arrivées vers 16h30 ;
- Organisation : Off-Road Team - AMOTOE ;
- Sites Internet : www.endurogp.org et www.ewc.gr ;
- Circuit : 65kms – 3 tours ;
- Aéroport : Thessalonique (180kms), 

Redondi
Giacomo REDONDI