HOLCOMBE en mode rouleau compresseur…

Les locaux vous le diront… la météo en Galice est très capricieuse ! Et en ce dernier Dimanche d’Avril, les cieux se sont déchainés et ont déversés des trombes d’eau, et parfois même de grêle, sur la deuxième journée de ce Grand Prix d’Espagne d’Enduro. Ce qui, vous vous en doutez, ne fut pas une sinécure pour l’élite mondiale de la discipline qui s’employa à jongler entre bourbiers, flaques d’eau, et un sol particulièrement glissant et piégeux.

Et les surprises et rebondissements en tout genre s’enchainèrent de spéciale en spéciale, particulièrement dans la catégorie EnduroGP ; Brillant vainqueur la veille en E3, Danny MCCANNEY (GB - Gas Gas) fut l’un des grands perdants du jour alors qu’il avait parfaitement entamé la journée. Une roue avant récalcitrante le plongea dans les profondeurs du classement… et tous les ténors de l’EGP alternèrent chutes et glissades plus ou moins contrôlées à l’image de Steve HOLCOMBE (GB - Beta) qui dévala un dévers de l’Enduro test 1 heureusement sans dommage matériel ou physique. Leader de la catégorie EGP, l’officiel TM Eero REMES (SF - 5eme) enchaina lui aussi les chutes ce qui ne lui permit pas de se mêler à la bagarre pour le podium.

Podium
EnduroGP Podium

NAMBOTIN et LARRIEU y ont cru…

Très bien parti ce matin, Christophe NAMBOTIN (F - Gas Gas) ambitionna longtemps la victoire avant un troisième tour galère qui le relégua à une imméritée 7eme place. Idem pour son compatriote Loïc LARRIEU (F - Yamaha Outsiders) qui entrevoyait  la gagne avant de laisser 40 secondes dans l’Extreme test 3. Il n’en fallait pas plus pour « remettre en selle » Steve HOLCOMBE qui ne pointait qu’en 6eme position à la fin du premier tour. L’officiel Beta actionnait alors le bouton « rouleau compresseur » et alignait les meilleurs temps dans les spéciales 6, 7, 8, 9, 10 et 12 … pour conquérir son premier succès 2018. Seul un très coriace Alex SALVINI (I - Husqvarna) perturba quelque peu la marche triomphale du britannique en fin de course ce qui lui permet de grimper sur le podium de l’EGP juste derrière un excellent Jamie MCCANNEY (GB - Yamaha) qui signa une journée exemplaire de bout en bout (2eme). Après ses déboires de la veille (7’ de pénalité !), Christophe CHARLIER (F - Beta) se montra en verve malgré un temps à ne pas « mettre un Corse dehors » ! Il se classe 6eme alors que Brad FREMAN (GB - Beta Boano) et Antoine BASSET (F - Gas Gas) complètent le TOP 10 devant l’étonnant Portugais Luis OLIVEIRA ! Et pendant ce temps Matthew PHILIPPS (AUS - Sherco) boit la tasse (11eme)….

Jamie MCCANNEY n’eut aucun rival à sa mesure aujourd’hui en E1 même si son compatriote Brad FREEMAN confirme ses ambitions (2eme) devant Antoine BASSET. Le pilote Gas Gas score son premier podium depuis 3 ans malgré la belle résistance de l’Andalou Victor GUERRERO (E-Yamaha) et du Finlandais Eemil POHJOLA (Gas Gas).

Alex SALVINI savoure son superbe doublé en E2 obtenu de haute lutte face à Loïc LARRIEU et Eero REMES. Mais Christophe CHARLIER (4eme) devrait monter en puissance au fil des courses où l’on attend le réveil du spectaculaire Matthew PHILLIPS (6eme).

McCanney
Jamie MCCANNEY (GB - Yamaha)

Jamie MCCANNEY et SALVINI « doublent » !

Steve HOLCOMBE fut intouchable en E3 après les chutes à la mi-course de Christophe NAMBOTIN et l’on enregistre avec plaisir le premier podium en Seniors d’Antoine GESLIN (F - Beta) qui trouve enfin la récompense à son talent et à un travail assidu, lui qui est un pilote privé à 100%. Preuve que l’Enduro Mondial est toujours très accessible pour tous les pilotes qu’ils soient privés ou d’importateurs.

Comme la plupart des britanniques, Jack EDMONDSON (GB - Sherco) fut le plus vite en action chez les Juniors dans de telles conditions de course aussi difficiles. Mais lui aussi commit pas mal d’erreurs et c’est le très prometteur Andrea VERONA (I - TM) qui remporte cette deuxième journée chez les plaques vertes devant son compatriote Davide SORECA pour un doublé TM historique ! 
Et les deux pilotes TM s’offrent aussi les victoires dans leurs catégories respectives…
Andrea VERONA gagne le J1 (moins de 250cc) devant le prometteur français Théo ESPINASSE (Sherco) et l’espoir belge Antoine MAGAIN (KTM) qui signe  son premier podium après deux saisons d’investissement.
Davide SORECA  renoue avec le succès chez les J2 (+ de 250cc) avec une large avance sur son rival Matteo CAVALLO (I - Beta Boano) et sur le breton David ABGRALL (F - Sherco) qui est lui aussi brillamment récompensé de tous ses efforts et de son panache.

E2
E2 Podium

Historique succès pour VAN OEVELEN et la Belgique !

Ce soir la bière devrait couler abondamment Outre Quievrain et du côté de Nismes ! En effet après le premier podium d’Antoine MAGAIN en Juniors c’est son compatriote Matthieu VAN OEVELEN (B-Sherco Academy) qui remporte la catégorie YOUTH 125cc ! Après avoir échoué de peu la veille, le jeune protégé de Didier Valade a été impérial sur cette terre de Galice et a nettement devancé Hugo SVARD (SF - Husqvarna) et le Chilien Ruy BARBOSA (Husqvarna). Et c’est une victoire historique car VAN OEVELEN offre ainsi à la Belgique un premier succès dans l’histoire de l’Enduro Mondial… une fois ! Hamish MACDONALD (NZ - Sherco) 4eme et Joakim GRELSSON (S - KTM) 5eme n’ont pas démérité tout comme Marcus ADIELSSON (S - Yamaha) et Roni KYTONEN (SF - Husqvarna). Mais que cette catégorie YOUTH 125cc est belle à voir et à suivre tant ces jeunes pilotes de 16 à 21 ans offrent un spectacle remarquable et brillent par leur enthousiasme et talent.

La caravane de l’EnduroGP quittera dès demain l’humide Galice en espérant retrouver des terres plus « arides » et sèches à 600 kms delà… plus au Sud… car en effet dès le week-end prochain,  place au 3eme GP de la saison à Castelo Branco pour un Grand Prix Polisport du Portugal qui s’annonce de nouveau très ouvert et palpitant !

VanOevelen
Matthew VAN OEVELEN (B - Sherco)

Ils ont dit 

Steve HOLCOMBE: « Enfin une victoire… très content bien sûr. La journée fut difficile en raison des conditions atmosphériques mais rien d’impossible ou dangereux. Nous avions juste réglé les suspensions de ma Beta et place maintenant au GP du Portugal ».

Alex SALVINI : «Ce fut une journée très éprouvante physiquement et mentalement… mais je repas avec un doublé en E2 et un nouveau podium EGP et c’est un excellent début de saison pour moi »

Jamie MCCANNEY: « La journée fut longue... très longue ! Terminer 2eme de l’EGP est super... surtout que mes principaux rivaux avaient adopté des pneumatiques à gomme  tendre contrairement à moi. Ma Yamaha a parfaitement fonctionné dans ces conditions extrêmes et je remercie tout le Team Yamaha Outsiders pour son excellent travail. »

Christophe CHARLIER: «  Je suis probablement l’un des rares à ne pas avoir chuté aujourd’hui. Etonnant pour moi qui découvrait ces conditions de course sur ma Beta officielle. Mais j’ai malheureusement heurté un piquet de spéciale dans la dernière Enduro Test et celui-ci s’est coincé dans ma roue arrière ce qui m’a fait perdre beaucoup de temps... dommage ! »

Anthony GESLIN: « Très content... bien sûr je profite des soucis de Danny MCCANNEY mais c’est la course et faire un premier podium en mondial procure un bonheur intense et vous fait oublier les mois et années d’efforts et parfois de galère ! »

Matthew VAN OEVELEN : « La journée avait mal commencée… j’ai pris l’eau dans la première Enduro Test ce qui m’a fait perdre pas mal de puissance moteur. Puis je suis remonté au fur et à mesure… Entendre son hymne national au podium procure e une vive émotion et j’espère que cette première victoire permettra de promouvoir plus encore l’Enduro en Belgique ! »

Verona
Andrea VERONA (I - TM)