L’EnduroGP au pied de… « The Wall » !

Quatre semaines après un Grand Prix Maxxis d’Estonie de haute volée, les stars de l’EnduroGP se donnent rendez-vous à Pietramurata (Italie) les 29 et 30 Juin avant un break bien mérité de deux mois…
Pour cette occasion, SALVINI, REMES, FREEMAN et consorts vont s’attaquer à la toute première course de type « Hard Enduro » de l’histoire du Championnat du Monde FIM Maxxis d’Enduro : « The Wall » !

Un terrain de jeu parfait !

« The Wall » a été crée en 2015 à l’initiative d’Umberto TRENTINI ainsi que de sa fille et multiple Championne d’Italie de Trial, Sara TRENTINI. Si les pilotes spécialistes d’Extrêmes Jonny WALKER (GB) et Alfredo GOMEZ (E) ont remporté les deux premières éditions, cet événement a attiré aussi des pilotes de l’EnduroGP tel qu’Alex SALVINI (I – Husqvarna), Ivan CERVANTES (E), Thomas OLDRATI (I – Honda RedMoto) ou encore Davide GUARNERI (I – Honda RedMoto) qui y ont très bien figuré.
Organisateur d’une manche de Trial GP depuis deux ans déjà, l’Off-Road Park est très actif dans le milieu du tout terrain et a tout de suite était attiré par l’idée de voir « The Wall » faire partie des Grand Prix EnduroGP 2018 en plus d’organiser un nouveau Trial GP en Septembre prochain.

A l’occasion de ce GP du Trentino, la course sera donc bien différente d’un Enduro traditionnel. En effet, il n’y aura qu’une seule journée de course, le Samedi, sans oublier bien sûr l’Akrapovic Super Test du Vendredi soir. Tout se déroulera donc sur le site de l’Off-Road Park de Pietramurata. Les pilotes commenceront la journée avec trois manches typées « cross » sur le terrain de jeu du MXGP de Trentino. Après une courte pause le midi, ils enchaineront ensuite avec une Enduro Test X-Rocks très caillouteuse et à flanc de montagne. Ils devront là aussi réaliser quatre chronos… S’en suivra un moment de partage avec les fans présents sur place tandis que les pilotes prépareront les motos entre 17.30 et 20.00. Puis viendra le tour de la spéciale Extrême qui a fait la réputation de « The Wall » ! Grâce aux cumuls des chronos de la journée, les pilotes s’élanceront dans cette Xtreme un par un pour quatre chronos. Pour rajouter un peu plus de difficulté, cette spéciale se durcira à chaque passage.

OffRoad
L'Off-Road Park de Pietramurata

Pietramurata se trouve dans la région de Trentino-Alto Adige, à quelques kilomètres du réputé Lac de Garde, et est très prisée par les touristes désireux de découvrir le Nord de l’Italie. Toute petite bourgade, son activité principale se résumé à son Off-Road Park qui accueille chaque année une manche de MXGP, une de Trial GP et va donc organiser aussi son tout premier Grand Prix d’EnduroGP.

C’est donc un programme bien chargé et une journée exceptionnelle qui attend les stars du Championnat du Monde FIM Maxxis d’Enduro ce Samedi à Pietramurata !

Qui pour arrêter SALVINI chez lui ?

« C’est confirmé, on a retrouvé le Alex SALVINI de 2013 ! Il semblerait y avoir une certaine magie lorsque lui et Franco MAYR travaillent ensemble. » écrivait le journaliste historique de l’Enduro, Dario AGRATI
Et cette grande figure du paddock ne s’y trompe pas… « SALVO » est bien de retour et ses rivaux en ont fait l’amer expérience durant la première partie de la saison. 4 victoires sur 8 en EnduroGP et 5 en E2, le pilote JET Racing débarque donc « à la maison » avec la plaque dorée de leader et il compte bien accroître son avance sur un terrain de jeu qu’il connaît particulièrement bien ! Mais qui donc pourra bien le freiner dans sa marche vers le titre E2 ?
On pense bien sûr à Eero REMES (SF – TM), impressionnant en Estonie jusqu’à cette casse moteur malheureuse le Dimanche. S’il est relégué à 26 points de SALVINI, l’officiel TM a prouvé qu’il avait la vitesse pour aller chercher son rival…
Attention aussi à Loïc LARRIEU (F – Yamaha), pilote le plus constant derrière les deux têtes d’affiches et qui semble monter en puissance, tout comme à Thomas OLDRATI qui a séduit à Tallinn et a déjà fait ses preuves sur le tracé de « The Wall ».
Il faudra aussi surveiller un Christophe CHARLIER (F – Beta) qui a signé son premier podium avec la Beta en Estonie ou encore Matthew PHILLIPS (AUS – Sherco), qui, on l’espère, aura ses problèmes de maux de tête et de troubles de la vision, ainsi que Deny PHILIPPAERTS (I – Beta Boano).
Ce GP de Trentino verra aussi le retour de Mathias BELLINO (F – Honda) après un GP du Portugal remarqué (Podium le Samedi). Il qui débarque pour la gagne !
On reverra aussi avec plaisir « l’exilé » Giacomo REDONDI (I – Honda RedMoto) ainsi qu’Alessandro BATTIG (I – Kawasaki) entre les banderoles du Mondial.

En Enduro 1, la grande question est de savoir si Jamie MCCANNEY (GB – Yamaha) sera remis de sa blessure au poignet contractée en Estonie ?
Si c’est le cas, le duel qu’il se livrera avec son compatriote Brad FREEMAN (GB – Beta Boano) à Pietramurata devrait être épique ! Les deux Britanniques sont à égalités de points au provisoire et le niveau de confiance du pilote Beta Boano semble être au beau fixe.
Derrière ces deux intouchables, Antoine BASSET (F – Gas Gas) aura à cœur de consolider sa troisième place au provisoire et de monter une nouvelle fois sur le podium mais il aura fort à faire face aux locaux Manuel MONNI (I – Suzuki) et Gianluca MARTINI (I – Beta).
Eemil POHJOLA (SF – Gas Gas) devient lui aussi un candidat crédible pour le podium. En effet, le Finlandais a réalisé de gros progrès sur les trois derniers GP et pourrait venir voler la vedette à son coéquipier chez Gas GaS Factory.

Chez les grosses cylindrées de l’E3, le weekend aura un double enjeu pour Steve HOLCOMBE (GB – Beta). Le Champion du Monde EnduroGP 2017 cherchera à se rapprocher un peu plus de SALVINI au classement EnduroGP tout en prenant le large sur ses concurrents de l’E3, Christophe NAMBOTIN (F – Gas Gas) et Daniel MCCANNEY (GB – Gas Gas).
Mais les Gas Gas boys ont de quoi faire chuter l’officiel Beta Factory comme ils l’ont déjà prouvé durant la saison. Les rêves de titres sont donc toujours permis pour MCCANNEY et NAMBOT’…
Mais pour cela, ils devront aussi calmer les ardeurs du Basque Anthony GESLIN (F – Beta), en grande forme depuis le début de la saison et qui a déjà signé deux podiums…

Salvini
Alex SALVINI (I - Husqvarna)

ESPINASSE peut-il confirmer ?

Chez les Juniors, la domination de Matteo CAVALLO (I – Beta Boano) est telle que les observateurs se demandent bien qui pourra l’empêcher de rafler la Coupe du Monde Junior 2 ainsi que le titre scratch Junior !
Dans cette catégorie J2, Davide SORECA (I – TM) manque encore de constance pour pouvoir rivaliser, tout comme Jack EDMONDSON (GB – Sherco), Joe WOOTTON (GB – Husqvarna) ou encore le Français David ABGRALL (F – Sherco) et l’Espagnol Enric FRANCISCO (KTM).

Dans l’autre catégorie Junior 1, Andrea VERONA (I – TM) a déjà brulé quelques munitions mais semble armé pour aller chercher son compatriote CAVALLO au « scratch ». Leader J1 avec une certaine avance, il n’a pu résister à la furia du grand espoir Français Théo ESPINASSE (Sherco). Très spectaculaire en spéciale, le petit protégé de Jérémy TARROUX, semble monter en puissance et pourrait bien venir inquiéter VERONA même s’il a déjà brulé deux de ses jokers…
VERONA devra aussi craindre Antoine MAGAIN (B – KTM) qui devra tout de même faire preuve de plus de constance mais aussi les Nordiques Antti HANNINEN (SF – Husqvarna) et Erik APPELQVIST (S – Yamaha). Le Finlandais et le Suédois voudront confirmer leur embellie de l’Estonie…

Cavallo
Matteo CAVALLO (I - Beta Boano)

Enfin, en Youth 125cc, si Ruy BARBOSA (CL – Husqvarna) a pris les commandes de la catégorie, cinq autres pilotes peuvent aussi prétendre à la couronne Mondiale. En effet, Matthew VAN OEVELEN (B – Sherco), Hamish MACDONALD (NZ – Sherco), les Finlandais Roni KYTÖNEN (Husqvarna) et Hugo SVÄRD (Husqvarna) ainsi que le Britannique Dan MUNDELL (Sherco) ne sont pas distancés et ont le talent suffisant pour aller chercher le Chilien… Avec un léger avantage pour le Néo-Zélandais déjà habitué aux courses de type « Hard Enduro » puisqu’il a déjà participé à la Romaniacs ainsi qu’à l’Erzberg par le passé. Cette catégorie des moins de 21 ans s’annonce comme l’une des plus passionnantes de l’année !

Ce tout premier Grand Prix de type « Hard Enduro » s’annonce déjà comme l’un des musts de la saison 2018 et bien heureux celui qui pourra donner le nom du vainqueur Samedi soir… En tout cas, c’est une événement à ne pas manquer ! Rendez-vous donc les 29 et 30 Juin prochains à l’Off-Road Park de Pietramurata !

Infos Pratiques :

- Pietramurata (Région de Trento-Alto Adige);
- Vendredi 29 Juin : Super Test Akrapovic à partir de 21h30 ;
- Samedi 30 Juin : Dès 9.00 et jusqu’à 23.00 ;
- Organisation : Moto Club del Garda ;
- Sites Internet : www.endurogp.org;
- Tickets : www.offroadpark.it
- Aéroport : Milan

Rinaldi
Enrico RINALDI (I - Sherco)