La Hongrie… 23 ans après !

Près d’un mois après la troisième manche disputée à Spoleto en Italie et qui a fait trembler les meilleurs pilotes du Championnat, l’EnduroGP continue sa route direction la Hongrie et plus précisément Parádfürdő à une centaine de kilomètres de Budapest. 

Une organisation jeune et efficace 

« Au début c’était un rêve, mais tout est devenu réel ». Ces mots exprimés par Adam HADOBAS, Président du Mátra Extrém Kft, organisateur de cette étape hongroise traduisent véritablement l’impatience et l’enthousiasme du club quant à la concrétisation de ce superbe projet. En effet, il faut revenir 23 années en arrière pour retrouver une manche du Championnat du Monde d’Enduro en Hongrie. Déjà en 1994 à Cserénfa, il s’agissait d’un événement historique pour ce petit pays et d’un énorme coup de pouce à la démocratisation de ce sport.

Blazu
Adam HADOBAS (à droite) avec Taddy BLAZUSIAK et Bence HOLLO

C’est donc à Adam HADOBAS et son Mátra Extrém Kft que revient la lourde tâche de tracer un parcours digne d’une étape du Championnat du Monde dans cette région montagneuse. Dans le passé, ce moto club a prouvé ses talents d’organisateur lors de compétitions majeures telles que l’Alpe-Adria ou encore le Championnat d’Enduro de Hongrie. Le Mátra Extrém Kft possède donc toutes les qualités pour assurer la franche réussite de ce Grand Prix. Ainsi, à Parádfürdő, les hostilités débuteront ce vendredi à 18H00 avec la traditionnelle Super Test Akrapovic qui sera localisée tout près l’Hôtel Erzsebet Park suivie de nombreuses animations. Ensuite les pilotes se lanceront dans une boucle de 60km autour de la ville qu’ils devront effectuer à trois reprises chaque jour. Ils partiront du paddock en direction de l’Xtreme Test Technomousse située à seulement 1km vers l’ouest. Après s’être arrêtés au premier Time Check, ils s’attaqueront à l’Enduro Test KTM, au nord de Paradfürdo pour terminer par la Cross Test Maxxis proche du Pannonia Park Recsk.

Située au pied du Mont Mátra, massif montagneux le plus élevé de Hongrie avec un point culminant à 1015 mètres (le mont Kèkes), et au cœur de la région la plus touristique du pays, Parádfürdő offre donc un cadre idéal pour ce quatrième round du Championnat du Monde FIM Maxxis d’EnduroGP. La géographie de la vallée « Parad Tarna » promet un magnifique parcours boisé avec du dénivelé et de l’intensité.

Hollo
Bence HOLLO durant l'Alph Adria 2016

HOLCOMBE devra sortir le grand jeu…

En EnduroGP, le Grand Prix d’Italie a vu émerger un nouveau leader : Steve HOLCOMBE (GB – Beta). Le Britannique a parfaitement profité des déboires mécaniques de Matthew PHILLIPS (AUS – Sherco) pour s’installer en tête du Championnat. Il compte désormais 21 points d’avance sur Loïc LARRIEU (F – Yamaha) et 25 sur l’Australien. Malgré cette petite avance, l’officiel Beta va devoir rester vigilent. En effet, la manche Italienne a aussi vu la montée en puissance d’un LARRIEU sûr de sa force et de sa vitesse. L’officiel Yamaha s’impose désormais comme un sérieux prétendant au titre et il sera difficile, à HOLCOMBE et PHILLIPS, de contenir les attaques du Français… De son côté, l’officiel Sherco CH Racing sera très revanchard à Paradfürdo après avoir cassé un carter à Spoleto. Cette bataille à trois promet donc de tenir toutes ses promesses.
Christophe NAMBOTIN (F – KTM) se joindra, lui aussi, certainement à ce trio de tête. En délicatesse avec sa moto depuis le début de saison, l’officiel KTM a tout de même montré de belles choses en signant deux beaux podiums. A 33 ans, « NAMBOT » reste toujours une valeur sûre et un gros danger pour les autres pilotes.
Attention aussi à son coéquipier Nathan WATSON (GB – KTM), qui, débarrassé de sa tendinite au poignet, a le talent pour faire de l’ombre aux leaders tout comme le « Rookie » du team Rockstar Energy Husqvarna Factory Racing Christophe CHARLIER (F) qui n’en finit plus de surprendre. Il débarque en Hongrie fort d’un doublé en Championnat d’Italie et a clairement la vitesse pour monter sur le podium…
Alex SALVINI (I – Beta) ne devrait pas non plus être en reste. L’Italien revigoré par ses deux belles journées à Spoleto compte bien continuer sur cette lancée après un début de saison difficile.
De son côté, Giacomo REDONDI (I – Honda) continuera son apprentissage de la catégorie Reine tandis que Cristobal GUERRERO (E – Yamaha) et Jaume BETRIU (E – KTM), auteurs d’un début de saison encourageant, chercheront à se rapprocher du Top 5.
A noter la présence de deux pilotes Hongrois, Kornel NEMETH (KTM) et le local Bence HOLLO (Sherco), qui devraient avoir les faveurs de leur public alors que Marco NEUBERT (D – KTM) sera de retour après un GP d’Italie encourageant…

Phillips
Matthew PHILLIPS (AUS - Sherco)

REMES doit réagir…

Chez les E2, la jeunesse a pris le pouvoir. Malgré un début de saison tonitruant de la part d’Eero REMES (SF – TM), Josep GARCIA (E – KTM) et Jamie MCCANNEY (GB – Yamaha) ont pris les commandes de la catégorie en Italie. Actuel leader, l’Espagnol impressionne par sa fougue et sa vitesse tandis que le pilote Outsider Yamaha n’en finit plus de collectionner les deuxième places…
S’il ne veut pas être rapidement distancé par ses deux jeunes rivaux plein de culots, REMES va devoir sortir le grand jeu en Hongrie afin de reprendre la plaque dorée de leader et de continuer sa marche en avant vers un troisième titre mondial.
Mais ce ne sera pas chose facile car, en plus de GARCIA et MCCANNEY, nous assistons aussi à l’émergence du pilote Autrichien Pascal RAUCHENECKER (Husqvarna). Si son coéquipier Danny MCCANNEY (GB – Husqvarna) retrouve de la constance et de la vitesse, REMES devra résister à quatre pilotes de moins de 26 ans…
Il faudra aussi garder un œil sur Thomas OLDRATI (I – Husqvarna), en forme à Spoleto, ainsi que sur Jonathan BARRAGAN (E – Gas Gas) et Manuel MONNI (I – TM) qui font figure d’anciens en E2 !
Daniel SANDERS (AUS – KTM), Henric STIGELL (SF – Husqvarna) et Lorenzo SANTOLINO (E – Sherco) vont devoir vite réagir sous peine d’être éjecté du Top 10. Même son de cloche pour Davide GUARNERI (I – Honda), Rudy MORONI (I – KTM), Jérémy JOLY (F – Beta) ou encore Gianluca MARTINI (I – Suzuki) et Romain DUMONTIER (F – Yamaha)
Notons la toute première participation au Championnat du Monde FIM Maxxis d’EnduroGP d’un des cadors du Hard Enduro, Lars ENÖCKL (AUT – KTM).

McCanney
Jamie MCCANNEY (GB - Yamaha)

Vers un duel SORECA - FREEMAN ?

Chez les Juniors, Mikael PERSSON (S – Yamaha) a perdu beaucoup de terrain (problèmes mécaniques) sur le leader Davide SORECA (I – Honda) en Italie. Le pilote du team Honda RedMoto compte déjà 37 points d’avance sur son dauphin… Et après trois Grand Prix, on voit mal comment le Suédois pourra contrecarrer les plans de l’Italien.
Le seul qui semble en mesure d’aller chercher SORECA est le Britannique Brad FREEMAN (GB – Beta). Il a déjà remporté deux journées, autant que l’Italien, et rappelle à quelques égards Steve HOLCOMBE lors de sa première année Junior (2015).
Si rien est encore joué avant le quatrième Grand Prix, il semblerait que l’on se dirige donc vers un duel FREEMANSORECA pour le titre et que certains pilotes comme PERSSON, Albin ELOWSON (S – Husqvarna), Kirian MIRABET (E – Sherco) et Matteo CAVALLO (I – Beta) viennent jouer les arbitres de luxe tout en faisant le jeu de l’un ou de l’autre…

En FIM Youth Cup, Andrea VERONA (I – TM) continue sa collection de victoires. Il en est déjà à 4 sur 6 possibles et on se demande bien qui pourra l’arrêter… Derrière le grand espoir transalpin, on retrouve le Français Léo LE QUERE (TM), qui semble être le seul à pouvoir l’inquiéter, et le Chilien Ruy BARBOSA (Husqvarna). Attention aussi à Dan MUNDELL (GB – KTM) et à l’Andorran Alex ISCLA (KTM) qui ont montré de belles choses en Italie et pourraient bien réitérer leurs performances dans le futur.

Cavallo
Matteo CAVALLO (I - Beta)

FRANKE vise la victoire…

Enfin en Women Cup, le duel Laïa SANZ (E – KTM) Maria FRANKE (GB – KTM) va reprendre après un mois de trêve. Si l’Espagnole est pour le moment en tête, l’Allemande a remporté plus de spéciales qu’elle lors du premier GP et se rapproche de la victoire. Derrière ces deux pilotes, nous devrions aussi assister à une belle bataille pour la troisième place entre Jane DANIELS (GB – Husqvarna), Sanna KARKKAINEN (SF – KTM) et Jessica GARDINER (AUS – Yamaha) tandis que Mireia BADIA (E – Husqvarna), Valérie ROCHE (F – Sherco) et Juliette BERREZ (F – Yamaha) se disputeront la 6ème position du provisoire.

Vingt trois ans après et pour son retour en Europe de l’Est, ce Grand Prix Maxxis de Hongrie, devrait être un grand cru sur un terrain où les cartes pourraient être redistribuées ! Rendez-vous donc les 23,24 et 25 Juin prochain à Paradfürdo pour le 4ème Grand Prix du Championnat du Monde FIM Maxxis d’Enduro Adam HADOBAS, Peter HOLLO et le Matra Extreme Kft vous attendent nombreux pour fêter le retour de l’EnduroGP en terre magyar !

Information: 

-    Paradfürdo (Région du Parad Tarna);
-    115 kilomètres au Nord-Est de Budapest;
-    Vendredi 23 Juin: Super Test Akrapovic: 18.00
-    Samedi 24 et Dimanche 25 Juin : Départ: 9.00 et Arrivée vers 16.00;
-    Organisation: Matra Extreme Kft;
-    Sites Internets: www.endurogp.org 
-    Circuit: 60kms – 3 laps;
-    Entrée Gratuite;
-    Aéroport: Budapest (115 kms)
- Points GPS :
      •    KTM Enduro Test : 47°55'35.8"N 20°03'10.4"E
      •    Maxxis Cross Test : 47°55'37.3"N 20°05'35.8"E
      •    Technomousse Xtreme Test : 47°55'14.4"N 20°02'37.6"E
      •    Akrapovic Super Test : 47°55'34.2"N 20°03'53.9"E
      •    Paddock: 47°55'30.1"N 20°03'21.2"E
 

Podium