La Päijänne leur fait peur !

Enfin ! Près de cinq mois après une finale historique sur la célèbre « Rund Um Zschopau », l’EnduroGP reprend ses droits… sur une course tout aussi célèbre, la Päitsi ! Les stars de la discipline s’attaquent donc pour la deuxième fois d’affilée à cette course mythique du nord de l’Europe et à un très gros morceau !

HMKAprès le succès de la première édition l’an passé, Alain Bastien BLANCHARD (ABC Com) ont très rapidement repris contact avec le HMK, organisateur de cet événement très réputé. Kenneth LAAKSONEN, président du HMK, et Mauri PENTILA ont rapidement répondu très favorablement à cette proposition de remettre le couvert avec en toile de fond un Enduro hivernal au calendrier du Mondial !

Des conditions extrêmes…

Le HMK, épaulé par la Fédération Finlandaise (SML), a mis un point d’honneur à montrer que l’Enduro peut aussi se pratiquer par un temps très froid, sur la neige et la glace… Ce Club organise d’ailleurs la Paitsi depuis 1927, après une pause lors de la seconde guerre mondiale (entre 1940 et 1948 exactement). Auparavant appelé « Päijänteen ympäriajo », cette épreuve se déroule autour du lac Päijänne. Cette course de type « rallye auto » a couronné bon nombre de Champions du Monde Finlandais tel que Kari TIAINEN, Petteri SILVAN ou encore Juha SALMINEN et Mika AHOLA. En 2017, c’est une autre pilote local qui a remporté le GP de Finlande et ce pour sa toute première participation : Eero REMES (TM) ! Les Finlandais ont d’ailleurs l’habitude de dire que l’on n’est pas un vrai Champion si l’on a pas remporté, ou tout du moins terminé, la Paitsi !

Surnommé « la grande aventure Finlandaise », cette course de deux jours attire tous types de pilotes, des expérimentés aux novices. Cette année, les 250 engagés (EnduroGP + course nationale) vont partir de Vierumaki et devront faire plus de 11 heures 30 de course avec 16 spéciales différentes le Samedi, dont deux spéciales nocturnes pour finir ! Puis enchainer 7 heures 30 de course et 12 spéciales le Dimanche avant d’arriver à Helsinki. Les pilotes devront aussi affronter de longues liaisons éprouvantes avec un froid glacial, et en point d’orgue, la traversée du Lac Paijanne, gelé à cette époque de l’année dans sa partie Nord. D’autant plus que la météo devrait être bien différente de l’année passée avec beaucoup plus de neige et des températures plus basses… Ce sont donc des conditions extrêmes qui attendent les compétiteurs pour une Päijänne mythique !

C’est donc dans ce cadre mythique que les stars de l’EnduroGP s’élanceront Samedi 17 Mars pour ce GP de Finlande sur des pistes gelées et largement enneigées. Et qui sait si en 2018, avec une année d’expérience, les stars de l’EnduroGP ne sont pas capables de venir titiller les spécialistes locaux pour la victoire scratch !

Larrieu

HOLCOMBE prêt à défendre son titre !

Ce Grand Prix de Finlande voit donc voir le retour des catégories Enduro 1, Enduro 2 et Enduro 3, comme en 2016, tout en conservant le scratch, toujours appelé EnduroGP !

Champion du Monde EnduroGP 2017, Steve HOLCOMBE (GB – Beta) s’attelle à une lourde tâche en 2018 : défendre son titre ! L’adage dit : « Le plus dur n’est pas de remporter un titre mais de le défendre ! » Nous verrons donc si ce dicton s’applique au Britannique qui a fait une préparation hivernale très sérieuse et a déjà roulé en compétition hivernale il y a quelques semaines… L’officiel Beta visera aussi, bien évidemment, le titre Enduro 3.
HOLCOMBE, favori à sa propre succession, ils sont beaucoup à vouloir tout de même lui prendre sa place sur le trône… A commencer dans sa propre catégorie E3. En effet, Christophe NAMBOTIN (F) de retour à ses premiers amours chez Gas Gas n’a cessé d’annoncer ses ambitions cette hiver : le titre E3 sinon rien et par conséquent un œil sur le titre suprême… Lui aussi de retour « à la maison », Danny MCCANNEY (GB - Gas Gas) sera le troisième larron de cette catégorie E3 et aura très certainement un coup à jouer en EGP.

Chez les E2, un grand nombre de pilotes peuvent aussi prétendre à la couronne EnduroGP. A commencer par le Vice-Champion 2017, Loïc LARRIEU (F – Yamaha) ou encore le tout premier Champion EGP de l’histoire : Matthew PHILLIPS (AUS – Sherco), de retour sur le mondial après un « vrai-faux » départ dans sa Tasmanie natale…
Outre ces deux stars, REMES, vainqueur de la Päitsi 2017, ne sera pas là non plus pour faire de la figuration et cherchera certainement à profiter de ce GP de Finlande pour prendre les commandes de l’EGP et de l’E2 où il s’aligne enfin.
On devra aussi compter sur Christophe CHARLIER (F – Beta) pour animer les débats après une première année d’apprentissage très prometteuse alors qu’Alex SALVINI (I – Husqvarna), de retour avec Franco MAYR au sein du team JET Racing, est prêt à prouver qu’il a encore tous les atouts pour jouer un titre !

Peuvent-ils battre les Finlandais ?

Nous retrouverons aussi des candidats pour le titre EnduroGP en E1 par l’intermédiaire des Britanniques Jamie MCCANNEY (GB – Yamaha) et Brad FREEMAN (GB - Beta) ou de l’Italien Davide GUARNERI (Honda).
Il faudra aussi compter sur Eemil POHJOLA (SF – Gas Gas), ultra dominateur en Juniors sur cette Päijänne en 2017 et qui pourrait bien être le premier leader de l’E1 dimanche soir.
Mais, de nombreux locaux pourraient venir voler la vedette à toutes ces stars. A commencer par l’ex-pensionnaire du mondial Marko TARKKALA (SF – TM), prêt à gouter à nouveau aux joies d’un podium sur l’EGP, ou encore Aleksi JUKOLA (SF – KTM), Jussi ARVAJA (SF – Sherco) et Henry OLENIUS (SF – TM)

Holcombe
Steve HOLCOMBE (GB - Beta)

Enfin, on appréciera le retour à la compétition d’Antoine BASSET (F – Gas Gas) après un an de convalescence pour soigner une rupture des ligaments croisés du genou droit tandis que Thomas OLDRATI (I – Honda), Deny PHILIPPAERTS (I – Beta) et Josh GOTTS (GB – TM), pourraient tirer leurs épingles du jeu dans ces conditions extrêmes.
A noter, qu’il n’y aura pas de catégories Juniors et FIM Youth 125cc cette année à la Päijänne.

Ce GP de Finlande est donc très attendu par les inconditionnels de l’EnduroGP mais aussi par les nombreux spectateurs Finlandais et nul doute que l’on retrouvera beaucoup de Presse Internationale et de supporters de cette course mythique aux abords des spéciales. Car le HMK a préparé avec passion cette effrayante « Päijänne » avec l’envie de montrer une nouvelle facette de l’Enduro pour une ouverture 2018 à couper le souffle et très redoutée par les acteurs !

Infos Pratiques :

- Vierumaki (Région de Päijät-Häme) ;
- A 120kms au Nord d’Helsinki ;
- Samedi 17 Mars : Départs à 7h00 – Arrivées vers 18h30 ;
- Dimanche 18 Mars : Départs à 8h30 – Arrivée vers 15h55 à Helsinki ;
- Organisation : HMK ;
- Sites internet : www.endurogp.org et www.paijanne-enduro.fi ;
- Circuit : 16 spéciales différentes le Samedi – 12 le Dimanche;
- Entrée gratuite ;
- Aéroport : Helsinki
 

Remes
Qui succédera à REMES comme vainqueur de la Päitsi 2018?