NAMBOTIN et MCCANNEY au top !

Contrairement aux prévisions météo plutôt pessimistes, les averses orageuses ont épargné le Nord Est de la Hongrie et les Monts Matra pour cette deuxième journée du Grand Prix Maxxis de Hongrie disputée dans la petite localité de Paradfürdo. Et c’est au contraire une chaleur très lourde qui a présidée aux joutes finales de cette 4eme manche du Championnat du Monde FIM Maxxis d’EnduroGP, parfaitement organisée par le Matra Extrême Club cher à Peter HOLLO et Adam HADOBAS.

Bien vite, l’officiel Husqvarna Christophe CHARLIER (Fracture du métatarse la veille) devait renoncer… il fera aussi l’impasse sur le prochain Grand Prix Maxxis de Grèce. Mais le sympathique pilote corse put apprécier la formidable bagarre déclenchée aux avants postes dès la première spéciale chronométrée par un Christophe NAMBOTIN (F - KTM) qui confirme ainsi son retour au premier plan après deux saisons gâchées par les blessures. Seul son coéquipier Nathan WATSON (GB - KTM) fut aujourd’hui en mesure de lui résister puisqu’il remporte 4 spéciales (5 pour NAMBOTIN) et fut une menace constante pour le Normand dès la mi course.

Podium EGP

Premier doublé KTM en EnduroGP !

Mais le métier et le talent de NAMBOTIN dans la gestion de course firent la différence et le triple champion du Monde s’impose pour un peu plus de 4 secondes sur le « grand blond » WATSON pour un premier double KTM dans cette catégorie EnduroGP où les dés sont loin d’être jetés ! En effet, Loïc LARRIEU (F - Yamaha) réalise lui aussi une belle journée sur sa 450 Yamaha WR Officielle du team Outsiders et accroche une remarquable troisième position non sans avoir « arraché » le dernier chrono aux officiels KTM. 
Il prive ainsi Steve HOLCOMBE (GB - Beta) de son « habituel » podium (une première cette année hormis le premier jour en Finlande!) puisque le leader du Championnat assure les 18 points de la 4eme place devant son « lieutenant » Alex SALVINI (I - Beta) que l’on retrouve aux avants postes après sa lourde chute de la veille où il endommagea sérieusement sa Beta officielle. Mais il est clair que même s’il conserve une nette avance de 21 points (Loïc LARRIEU est 2eme au provisoire), Steve HOLCOMBE est bien loin d’avoir pris une quelconque option sur le titre tant les rebondissements sont quotidiens dans cette catégorie EnduroGP et tant le duo KTM NAMBOTIN/WATSON semble avoir passé la surmultipliée, en particulier le premier nommé…  « Oui je suis très content de ce premier doublé même si j’ai un peu souffert dans les deux derniers chronos où je me suis vraiment accroché. Mais je fais une belle opération au championnat et j’espère continuer sur cette lancée le week-end prochain en Grèce pour un Grand Prix qui sera très important ! » Le grand perdant du jour est incontestablement le champion en titre Matthew PHILLIPS (AUS - Sherco). L’on attendait une réaction du sympathique Australien après ses déboires mécaniques du GP d’Italie, mais elle ne vint pas… « J’ai chuté lourdement dans la première ligne où ma moto est restée coincée dans un arbre ! Ensuite j’ai perdu confiance et je n’y étais plus vraiment ! ». Seulement 9eme l’officiel Sherco va vite devoir se ressaisir s’il ne veut pas voir ses derniers espoirs de titre s’envoler. C’est bien évidemment Cristobal GUERRERO (E - Yamaha) qui s’adjuge la 6eme place (sa 6eme de l’année en 8 journées de course !) devant son compatriote Jaume BETRIU (E - KTM) et un Giacomo REDONDI (I - Honda RedMoto) 8eme et en petite forme !

Christophe NAMBOTIN
Christophe NAMBOTIN (F - KTM)

Des Yamaha en pleine forme !

« Enfin ! Enfin je gagne cette année… il était temps car depuis le début de la saison que ce soit en E2 ou sur les championnats nationaux auxquels je participe je collectionne les places d’honneur et en particulier les secondes places… Je commençais à douter sérieusement et j’espère que cette première victoire va constituer le déclic tant attendu ! »  Jamie MCCANNEY (GB - Yamaha) est en effet monté sur la plus haute marche de la catégorie E2 aujourd’hui en Hongrie et ce pour la première fois de sa jeune carrière et après 4 secondes places ! Cette méritoire et « désirée » victoire fut obtenue à l’issue d’une journée de dingues chez les petites cylindrées où tour à tour Danny MCCANNEY (GB - Husqvarna), Josep GARCIA (E - KTM) et Eero REMES (SF - TM) prirent les commandes de la course. Si le frère ainé du vainqueur du jour perdit la troisième place promise dans le dernier chrono sur chute face à Eero REMES ; « Je suis dégoûté car je roulais vraiment dans le bon rythme », c’est Josep GARCIA qui se montra le plus coriace pour le jeune officiel Yamaha Outsiders. Mais le Catalan chuta à deux reprises dans le dernier tour : «  J’ai tenté le tout pour le tout » alors qu’il ’était revenu à deux secondes du britannique à l’entame de la dernière spéciale. L’homme du « deuxième jour », Jonathan BARRAGAN (E - GAS GAS) s’offre une probante cinquième place de peu devant Davide GUARNERI (I - Honda RedMoto) qui a réalisé en terre Magyare le meilleur Grand Prix de sa récente et courte carrière en Enduro.

E2 Podium

Le clan Yamaha pensait bien s’offrir une deuxième victoire lors de ce GP Maxxis de Hongrie… et ce dans la catégorie Juniors où Mikael PERSSON (S) entamait « pleins gaz » les hostilités en prenant les commandes de la course pour un bras de fer superbe avec le Britannique Brad FREEMAN (Beta Boano). Le facétieux Suédois tint bon jusqu’à la spéciale 8 où les deux protagonistes continuaient à se tirer une « bourre » d’enfer. Las pour le protégé de Joakim JOHANSSON, FREEMAN prenait une infime avance lors du rush final et privait PERSSON d’une victoire longtemps entrevue. La troisième place échouait comme la veille au jeune Piémontais Matteo CAVALLO (I - Beta Boano) qui souffle la dernière marche du podium au prometteur Espagnol Tosha SCHAREINA (Husqvarna). Comme Matthew PHILLIPS en EnduroGP, Davide SORECA est le grand perdant du week-end chez les Juniors car il ne fait guère mieux que la veille (6eme aujourd’hui) et laisse FREEMAN lui reprendre 22 points sur le sol Hongrois ! A noter la méritoire 11eme place du jeune espoir belge Antoine MAGAIN (B - Yamaha) qui sauve l’honneur « francophone » et score ses premiers points en Mondial pendant que ses camarades français (hormis le prometteur Alexis BEAUD - 12eme) sont étrangement absents de l’antichambre de l’élite mondiale !

Brad FREEMAN
Brad FREEMAN (GB - BETA)

Laia SANZ en grande championne !

Ruy BARBOSA (CL - Husqvarna) a une nouvelle fois échoué en FIM Youth 125cc dans sa quête de victoire face au leader du Championnat l’Italien Andrea VERONA (TM). Bien parti le pilote du Team Zanardo ne put rien faire pour contrer le retour du transalpin qui s’offre ainsi un doublé qui lui permet d’accroitre sensiblement son avance en tête du Championnat où le jeune breton Léo LE QUERE (F - TM) continue de se mettre en exergue au sein du Team TM XCentric et souffle même la deuxième place à BARBOSA dans le dernier chrono !

Piquée au vif la veille par la victoire de sa rivale Maria FRANKE (D - KTM), la « reine » Laia SANZ (E - KTM) a remis les pendules à l’heure aujourd’hui en Enduro Women, pendant les 2 tours de « piste » réservés aux féminines. L’officielle KTM inflige en effet un écart de 34 secondes à sa rivale qui ne fut jamais en mesure de contester la supériorité de la catalane, même si elle conserve encore de sérieuses chances de titre. Et comme hier la Britannique Jane DANIELS (Husqvarna) complète le podium devant l’Australienne Jessica GARDINER (Yamaha) et la courageuse Espagnole Mireia BADIA.

A l’heure où nous écrivons ces lignes, la plupart des teams s’affairent sous leurs auvents et aux chevets de leurs mécaniques afin de prendre dès ce soir la route de la Grèce et de Grevena (à 1400 kms de Paradfürdo) où les attend dès le week-end prochain le 5eme Grand Prix de la saison qui pourrait se disputer sous une chaleur écrasante et où le suspens sera total dans toutes les catégories ! A très vite…

Podium Youth