« Offrir une chance de rejoindre un team officiel ! »

ALONSODurant cette tournée Hongrie-Grèce, nous avons rencontré Josep ALONSO, responsable Enduro de la RFME (Fédération Espagnole de Motocyclisme), pour parler du rôle de sa Fédération et de l’aide apporté aux jeunes. En effet, la RFME est la seule Fédération qui s’investie et offre l’opportunité à de jeunes enduristes de participer au Championnat du Monde FIM Maxxis d’EnduroGP. Une nouvelle génération de pilotes espagnols est en marche… 

Depuis deux ans, la RFME est la seule Fédération qui s’investie en EnduroGP par ses propres moyens. Pourquoi avoir choisi le Mondial plutôt que l’Europe ? 
Josep ALONSO : « Je pense que pour nos pilotes, il est plus intéressant de participer au Championnat du Monde, c’est là qu’il y a les meilleurs pilotes ainsi que toutes les marques. Si un jour un de nos pilotes fait de bons résultats, il peut avoir l’occasion de rejoindre une des grosses écuries du Mondial. La RFME a toujours aidé des pilotes. Mais ces dernières années, avec la crise économique, il y a eu une baisse des subventions et il était donc difficile pour nous de présenter une équipe. Aujourd’hui, le pays se porte un peu mieux et notre Fédération a donc voulu amener à nouveau une belle équipe sur l’EnduroGP. Nous préférons aider 8 à 10 jeunes pilotes plutôt que 2 déjà aguerries, comme cela nous avons plus de chances de sortir des tops pilotes ! »

Comment se porte l’enduro en Espagne ?
J.A : « Nous avons un très bon Championnat National avec des courses très difficiles. Nous avons aussi un bon panel de pilotes avec des jeunes qui jouent les premiers rôles en Mondial comme GARCIA et MIRABET et d’autres plus expérimentés comme SANTOLINO, les frères GUERRERO ou encore BETRIU… Je pense vraiment que nous avons un bon niveau ! ». 

Avec le départ d’Ivan CERVANTES et l’éclosion de Josep GARCIA en E2, assiste-t-on à l’émergence d’une nouvelle génération de pilotes ?
J.A : « Bien sûr ! En plus de GARCIA, nous avons de nombreux jeunes pilotes qui se hissent parmi les meilleurs Junior et Youth. On entre vraiment dans une nouvelle génération. »

SCHAREINA
Tosha SCHAREINA (E - Husqvarna)

« FRANCISCO, SCHAREINA et ISCLA ont le potentiel pour réussir ! »

Quel regard portez-vous sur les performances de vos jeunes pilotes cette saison ?
J.A : « La RFME possède des pilotes dans chaque catégorie, en Youth 125cc, en Juniors, en Women et aussi quelques pilotes Seniors. En Youth 125cc, l’objectif est de les aider à faire leurs premiers pas en mondial tandis que les Juniors ont une vraie opportunité de gagner en expérience et de s’améliorer afin de prétendre à de bons résultats dans le futur. Nous avons quelques pilotes qui se battent pour le Top 5 en Junior et le Top 3 en Youth. Mais, nous cherchons avant tout à les faire travailler pour se rapprocher des meilleurs ! »

Entre tous vos jeunes pilotes, qui sont ceux qui ont le plus de chance de réussir en Mondial ? 
J.A : « Alex ISCLA débarque juste ! C’est un jeune pilote Andorran de Motocross qui a toujours roulé en Espagne mais il a un bon potentiel. Il est jeune et très rapide et je pense qu’il peut faire quelque chose de bien en FIM Youth 125cc. Il y a aussi Enric FRANCISCO  qui est plutôt bien cette saison en Junior avec quelques Top 5. Aujourd’hui, je pense que nous avons trois pilotes qui peuvent réussir au haut niveau : Enric FRANCISCO qui n’a que 18 ans, Tosha SCHAREINA et Alex ISCLA. Tosha est dans sa dernière année Junior mais il a encore une belle marge de progression ! Je pense aussi à Bernat CORTES qui est un bon pilote. Il doit continuer à travailler dur et faire ses armes en 125cc. »

Quels sont vos objectifs sur le long terme ? 
J.A : « L’objectif de la Fédération est de permettre à de jeunes pilotes de pouvoir rouler en Mondial, leur permettre de gagner en expérience et d’apprendre pour ensuite avoir la chance de rejoindre un team officiel et jouer un titre de Champion du Monde ». 

Alex ISCLA
Alex ISCLA (E - KTM) à la droite du podium
©Dario AGRATI / FIM