PHILLIPS casse… HOLCOMBE passe !

Le Moto Club Artiglio di Attigio organisateur de ce Grand Prix Acerbis d’Italie, 7eme et avant dernière épreuve de la saison, peut être fier de son « œuvre » ! Les 260 bénévoles mobilisés pour l’occasion ont effectué un travail remarquable et colossal et ont réussi à faire de cet avant dernier Grand Prix de la saison une épreuve de grande qualité, suivie par plus de 15 000 spectateurs enchantés du spectacle fourni par les 90 rescapés de cette deuxième journée, disputée, enfin (!), par un soleil estival.

Le trio Steve HOLCOMBE (GB - Beta), Eero REMES (SF - TM), Matthew PHILLIPS (AUS - Sherco) a mit d’entrée le feu aux poudres de l’EnduroGP dès la première et très « compliquée » Enduro test et pointait en tête à la fin du premier tour dans un scénario qui n’était pas sans rappeler celui de la veille et où les français emmenés par Johnny AUBERT (F - Beta) mettaient également du gros gaz. Mais l’événement majeur de cette journée survint dans la Maxxis Cross test du deuxième tour dont Matthew PHILLIPS ne vit jamais le portique final d’arrivée. A la « baston » avec Steve HOLCOMBE à l’entrée de celle-ci (1 seconde 49 seulement à l’avantage du britannique), l’Australien sera terrassé par sa mécanique (Embrayage ? serrage moteur ?) dans la très belle banderolée d’Attigio et devra donc renoncer… « C’est la vie… Steve et Eero ont aussi connu cette saison des problèmes mécaniques et nous voila donc à égalité ! En tout cas le Grand Prix de France s’annonce chaud car les positions en tête du provisoire se resserrent ! » . L’officiel Sherco était en effet passé au travers des embûches de cette saison 2016 avec beaucoup de constance et de régularité depuis le début de la saison. L’on pensait même qu’il avait pris un avantage primordial lors du récent GP d’Euskadi où il fit le plein de points alors que REMES et HOLCOMBE abandonnaient sur problèmes techniques… Las, la mécanique en décida autrement aujourd’hui à Fabriano et Matthew PHILLIPS va donc devoir continuer à travailler au lieu de passer un été farniente !

Holcombe

Un championnat relancé !

Libéré de la pression du leader du championnat, Steve HOLCOMBE fut ensuite impérial et remporte ainsi sa 4eme victoire en EnduroGP ce qui lui permet également de s’emparer de la deuxième place au provisoire à 15 points de PHILLIPS… « Ce fut une journée presque parfaite pour moi avec une moto qui s’est très bien comportée. C’est dommage pour Matthew mais Eero et moi avons aussi eu notre lot de soucis, en particulier lors du GP d’Euskadi. J’ai maintenant une petite avance en E3 et comme je n’ai plus rien à perdre je vais tout donner lors du prochain GP de France ! »
Eero REMES échoue à un peu plus de vingt secondes de Steve HOLCOMBE après une excellente journée. Si Johnny AUBERT fut le plus rapide des pilotes tricolores en début de journée, ses compatriotes Mathias BELLINO et Loïc LARRIEU montèrent en puissance au fil des épreuves spéciales… « Je n’ai jamais réussi à bien rouler de tout le week-end dans l’Enduro Test qui était très piégeuse. Cela m’a beaucoup handicapé malgré mes bons chronos dans l’Extrême test. Je vais me faire opérer moi aussi de mon genou (ménisque) dès la semaine prochaine et j’espère être en pleine forme à Cahors pour la finale afin de faire plaisir à tout le public français ! ». Car BELLINO manque le podium en ce Dimanche d’été pour 1 seconde 49 centièmes face à son copain «sudiste » Loïc LARRIEU ! Une fois encore l’officiel Outsiders Yamaha a réalisé un dernier tour canon… 8eme à l’entame de celui-ci, il réalisa un super chrono dans la dernière « ligne » avant de scratcher la Cross test 3 pour arracher son 3eme podium EnduroGP de la saison « Cette ligne a été déterminante. Au premier tour j’y ai très mal roulé. Cela allait mieux au deuxième passage et en effet lors du 3eme tour j’y ai claqué un très bon temps. Heureux mais fatigué car l’on vient d‘enchainer quatre Grands Prix difficiles en six semaines… Il me reste maintenant à bien me préparer pour essayer d’accrocher ma première victoire EnduroGP chez moi en France ! ».

Remes

Une trêve estivale bien venue !

Très mal parti (11eme au premier tour), le Bolognais Alex SALVINI (I - Beta) arrache le 5eme rang à son coéquipier Johnny AUBERT, toujours plus vite en action le Dimanche que le Samedi… Nathan WATSON (GB - KTM) et Manuel MONNI (I - TM) confirment leur potentiel et leur standing dans le Top 10 en finissant 7eme et 8eme alors que Christophe NAMBOTIN (F - KTM) conclut au 9eme rang… « Je fatigue ! Je manque de roulage »  avoua le normand après sa splendide victoire d’hier. Rappelons qu’il passera sur le « billard » Mercredi pour une deuxième opération du genou blessé début 2015.

Eero REMES, si près du siège de TM a fait briller les couleurs de la firme de Pesaro avec un nouveau doublé en E1 qui lui donne un peu d’air face à Nathan WATSON (17 points) avant la finale à Cahors. Danny MCCANNEY (GB - Husqvarna) retrouve le podium face à un teigneux Pascal RAUCHENECKER (AUT - Husqvarna).

Loïc LARRIEU apporte au clan Yamaha une nouvelle et prometteuse victoire en E2, d’un souffle devant BELLINO et SALVINI. NAMBOTIN est 4eme et le kid de l’Arizona Taylor ROBERT (USA - KTM) termine 5eme et 
s‘avoue ravit de rentrer au pays après un enchainement de courses aussi éprouvant. Mais Matthew PHILLIPS arrivera à Cahors avec un bel avantage de 18 points sur Mathias BELLINO.

Sur un nuage après son titre de la veille, Giacomo REDONDI (I - Honda Red Moto) a scoré une 14eme victoire consécutive en catégorie Juniors face à ses habituels rivaux que sont GARCIA (E - Husqvarna), SORECA (I - Honda Red Moto) et ELOWSON (S - Husqvarna). Ultime défi pour le « néo » champion Juniors : réussir le grand chelem sur une saison, à savoir 16 victoires en 16 journées de course ce qu’aucun autre pilote n’a encore jamais réussi.

Junior

Le titre EnduroGP se jouera à Cahors !

Doublé britannique en FIM Youth Cup 125cc avec l’excellente seconde place de Lee SEALEY (GB - Yamaha) qui devient le dauphin du jour du « Roi » Jack EDMONDSON (GB - KTM) sacré hier Champion du monde, 20 ans après le dernier titre de son « paternel » Paul. Le jeune espoir transalpin Andrea VERONA (I - Husqvarna) est aussi monté sur son premier podium pour son premier grand prix.

Comme la plupart des épreuves de l’EnduroGP 2016, ce Grand Prix Acerbis d’Italie s’est donc terminé en apothéose lors de la remise des prix suivi par un public connaisseur et particulièrement bruyant ! Même si les jeux sont faits chez les jeunes, la casse de Matthew PHILLIPS relance complètement le championnat EnduroGP avec trois pilotes encore capable de rafler la première couronne de « Numéro 1 » de l’Enduro mondial. Mais Il faudra ronger son frein pendant plusieurs semaines pour le dénouement final qui aura lieu lors du Grand Prix AMV de France à Cahors les 10/11 et 12 Septembre. A ne manquer sous aucun prétexte ! L’EnduroGP c’est de la dynamite…

Larrieu