REMES, favori naturel !

Avec la refonte des classes, la catégorie Enduro 2 réunira à partir de cette année les motos en dessous de 250cc 4 temps et 2 temps… Les observateurs voyaient déjà le double Champion du Monde E1 Eero REMES (SF – TM) rejoindre le gratin de l’Enduro… mais il n’en est malheureusement rien ! Tour d’horizon de cette catégorie des petites cylindrées…

Le Grand Favori

Eero REMES (SF – TM) : Champion E1 pour la deuxième fois consécutive et 4ème EnduroGP l’an passé, tout le monde pensait voir l’officiel TM se présenter face aux PHILLIPS, BELLINO, HOLCOMBE ou encore NAMBOTIN. Mais finalement, le lutin Finlandais a préféré rester dans sa zone de confort et sur une moto qu’il connait bien : la 250 Fi 4 temps… Dommage pour le public mais en faisant ce choix, REMES devient le favori incontestable de cette toute nouvelle catégorie Enduro 2.

Remes
Eero REMES (SF - TM)

Ils pourraient lui ravir la couronne

Daniel MCCANNEY (GB – Husqvarna) : 3ème de l’Enduro 1 en 2016, l’ainé des MCCANNEY a toujours une belle petite marge de progression et va accomplir sa troisième saison au sein du team Rockstar Energy Husqvarna Factory mais cette fois-ci au guidon du 250cc 2 temps ! Bien remis de sa blessure au genou, REMES devra se méfier du pilote de l’Ile de Man…

Jamie MCCANNEY (GB – Yamaha) : Un MCCANNEY peut en cacher un autre ! Auteur d’un beau début d’année 2016, Jamie s’est malheureusement blessé en Grèce, ce qui l’a stoppé dans son ascension. De retour au top niveau sur sa Yamaha WR250F 4 temps, il ne cesse d’apprendre et de progresser malgré son très jeune âge… Et si c’était lui le grand rival de REMES ?

Manuel MONNI (I – TM) : REMES devra aussi scruter du côté de son team TM Factory. En effet, le manager Luca CHERUBINI a aussi décidé de placer Manuel MONNI en Enduro 2 sur un 250cc 2 temps ! Placé sur le podium final de la catégorie Enduro 3, le pilote de Perugia (il « jouera » à domicile au GP d’Italie) compte faire encore mieux et se rapprocher d’une couronne mondiale…

Pascal RAUCHENECKER (AUT – Husqvarna) : 5ème dans la catégorie des petites cylindrées pour sa première année en EnduroGP, l’Autrichien a fait preuve d’une grande force de caractère tout au long des huit Grand Prix. Il a d’ailleurs signé trois podiums enthousiasmants. « RAUCHI » a la vitesse, mais il devra désormais faire preuve de plus de constance dans l’effort pour se battre devant.

Jamie
Jamie MCCANNEY (GB - Yamaha)

Les Outsiders aux dents longues

Jérémy JOLY (F – Beta) : Après une saison de seulement trois Grand Prix en EnduroGP et un titre de Champion de France E3, « JJ » est de retour dans un team officiel ! Cette année, le Champion du Monde Junior 2011 roulera au sein du team Beta Factory au guidon de la 250RR 2temps… S’il trouve le bon rythme dès les premiers GP, le Français pourrait même faire de l’ombre aux cinq favoris !

Davide GUARNERI (I – Honda) : Débarqué tout fraîchement en EnduroGP après des ISDE 2015 encourageants, l’ex-pilote de MXGP est monté en puissance tout au long de l’année pour terminer en 7ème position dans la très relevée Enduro 2. Son manager, Carlo CURCI, du team Honda RedMoto a décidé de l’aligner sur une 250cc cette saison et l’Italien visera les podiums…

Lorenzo SANTOLINO (E – Sherco) : Au sortir d’une année 2016 très difficile en Enduro 3, l’officiel Sherco devrait être revanchard ! D’autant plus qu’il est de retour sur une moto qu’il affectionne et avec laquelle il avait fini 3ème E1 en 2015. Verra-t-on le retour du vrai SANTOLINO ?

Thomas OLDRATI (I – Husqvarna) : Après une saison 2016 E3 à oublier pour le Champion du Monde Junior 2009, l’objectif sera clairement de retrouver des couleurs et des podiums en 2017. De retour chez les « petites » au sein du team Italien BBM Racing, l’expérimenté Bergamasque (28 ans) compte bien prouver qu’il a toujours de l’avenir dans la discipline…

Guarneri
Davide GUARNERI (I - Honda) - Pic: Maurizio BERTAZZON

Josep GARCIA (E – KTM) : Après une seule saison Junior où il a terminé sur le podium derrière l’ogre REDONDI et le Suédois ELOWSON, le Catalan débarque en Enduro 2 sur la 250 EXC-F 4 temps… Fougueux et très rapide, le protégé d’Ivan CERVANTES va devoir faire preuve de plus de constance pour percer chez les « grands » !

Rudy MORONI (I – KTM) : « BOMBER » a toujours impressionné par sa vitesse. Malheureusement, il lui a toujours manqué ce petit déclic pour enfin prétendre à un Top 5 en Mondial. S’il le trouve, le protégé de Fabio FARIOLI pourrait être une des belles surprises de la saison.

Victor GUERRERO (E – Yamaha) : Le petite frère GUERRERO est de retour à ses premiers amours sur une Yamaha WR250F. S’il est enfin épargné par les blessures, l’Andalou pourrait sortir une belle année 2017…

Gianluca MARTINI (I – Suzuki) : La belle surprise du début d’année 2016 reste chez les petites cylindrées, toujours au sein du team Lunigiana mais cette fois-ci au guidon d’une Suzuki! Il cherchera assurément plus de constance dans l’effort en 2017 et son style de pilotage devrait encore faire le régal du public !

Jonathan BARRAGAN (E – Gas Gas): L’ancien pilote de MXGP en est déjà à sa 4ème année en Enduro où il peine à confirmer. Certainement une année charnière pour l’homme des deuxièmes journées. Le Madrilène se présentera au guidon d’une Gas Gas 250 4 temps au sein du team officiel Gas Gas Factory managé par Miki ARPA.

Barragan
Jonathan BARRAGAN (E - Gas Gas)

Le petit nouveau

Daniel SANDERS (AUS – KTM) : Malgré un essai peu concluant lors de la finale 2015 (GP de France) au guidon d’une 250cc 4temps, le Champion Off-Road Australien 2016 est de retour chez les petites cylindrées mais cette fois-ci sur une 250cc 2 temps. Certainement plus à l’aise sur un 2 temps, « CHUCKY » visera le titre honorifique de « Rookie de l’année » et pourrait bien venir faire de l’ombre aux grand favoris de la catégorie !

Les « franc-tireurs »

Romain DUMONTIER (F – Yamaha) : S’il ne participera pas à l’ouverture du Championnat en Finlande, DUMONTIER reste une valeur sûre en Enduro et pourrait bien viser quelques Top 5 au cours de la saison.

Alessandro BATTIG (I – Kawasaki) : Au revoir Honda RedMoto, Bonjour KE-Moto et ses Kawasaki ! Vraisemblablement, l’Italien ne fera pas l’intégralité du Championnat mais compte bien faire parler de lui sur les GP traditionnels…

Première année également en Sénior pour Josh GOTTS (GB) et Henric STIGELL (SF). Ils devront s’armer de courage et de ténacité afin d’apprendre durant l’année…

Le sympathique Suédois aux allures de bucherons à la TIAINEN ou ERIKSSON des années 90, Tommy SJOSTROM (Yamaha), est de retour sur le Mondial et espère viser une place parmi les 15 pilotes les plus rapides de la catégorie.
 

Sanders
Daniel SANDERS (AUS - KTM) - Pic: Future7Media