REMES titré, SALVINI dévasté !

Cette dernière journée de course de 2018 aura offert, aux spectateurs et fans de l’EnduroGP, beaucoup de « drama » et un final à rebondissement en Enduro 2 où finalement, Eero REMES (SF – TM) a été sacré Champion du Monde 2018 au détriment d’Alex SALVINI (I – Husqvarna) pendant que Sanna KARKKAINEN (SF – KTM) remportait la Women Cup…

Pourtant, SALVINI semblait bien parti pour s’attribuer la couronne mondiale… Malgré le départ canon d’Eero REMES et Loïc LARRIEU (F – Yamaha), le pilote Jolly Racing assurait sa course et restait au contact. Il passait même devant son rival dans le deuxième tour et pouvait donc filer directement vers son deuxième titre en carrière. Mais une nouvelle fois, la malchance s’en est mêlé en liaison, une branche sectionnant les câbles de l’injection…  Après avoir reçu l’aide de nombreux pilotes dont HOLCOMBE et FREEMAN, SALVINI repartait mais pointait au CH suivant 31 minutes en retard par rapport à son temps initial. Il était donc disqualifié et voyait ses rêves de titre s’envoler ! REMES n’avait donc plus qu’à assurer et espérait qu’aucuns problèmes mécaniques n’arrivent. Intelligemment, le Finlandais laissait s’envoler Loïc LARRIEU vers sa première victoire de la saison et pouvait fêter avec son team TM Racing, le 3ème titre de sa carrière. Avec cette victoire, couplé au DNF de SALVINI, LARRIEU s’adjuge la place de Vice-Champion pour un tout petit point. Thomas OLDRATI (I – Honda RedMoto) a aussi profité des déboires de son compatriote pour monter sur le podium devant Deny PHILIPPAERTS (I – Beta Boano) et l’Allemand Christian BROCKEL (D – KTM).

Remes

FREEMAN, Vice-Champion EnduroGP !

Du côté de l’EnduroGP, Steve HOLCOMBE (GB – Beta), libéré de toutes sortes de pressions, a conclu la saison en beauté avec une nouvelle victoire avec plus de 28 secondes d’avance sur Loïc LARRIEU. Brad FREEMAN (GB – Beta Boano) s’est accroché à la dernière marche du podium et confirme donc sa place sur le podium final de la catégorie puisqu’il prend la place de Vice-Champion au malheureux Alex SALVINIDanny MCCANNEY (GB – Gas Gas) et Eero REMES complètent le Top 5 de cette dernière journée de course en catégorie reine.

HOLCOMBE a terminé la saison en beauté aussi en Enduro 3 avec une 11ème victoire d’affilée devant Danny MCCANNEY et Christophe NAMBOTIN (F – Gas Gas). Avec cette 3ème place, le Français s’assure tout de même la place de Vice-Champion du Monde E3 pour seulement 2 points sur son coéquipier. Anthony GESLIN (F – Beta) n’a pas pu enchaîner sur un deuxième podium mais assure tout de même une belle 4ème place, qui conclue une très belle saison, devant Bjorn FELDT (D – KTM).

Même son de cloche en Enduro 1 où Brad FREEMAN, auréolé du titre E1 hier, a roulé sans pression et termine l’année sur une nouvelle victoire. Mais cette fois-ci, il n’est pas suivi de l’officiel Yamaha Outsider puisque c’est Davide GUARNERI (I – Honda RedMoto) qui est sorti de sa boîte pour aller chercher la deuxième place au détriment de Jamie MCCANNEY (GB – Yamaha). Antoine BASSET (F – Gas Gas), de son côté, termine 4ème devant son coéquipier Eemil POHJOLA (SF – Gas Gas) et Manuel MONNI (I – Suzuki).

Larrieu
Loïc LARRIEU (F - Yamaha)

KARKKAINEN, nouvelle reine de l’Enduro Mondial !

Chez les moins de 23 ans, on a assisté à un chassé-croisé passionnant entre Matteo CAVALLO (I – Beta Boano), Théo ESPINASSE (F – Sherco), Joe WOOTTON (GB – Husqvarna), Davide SORECA (I – TM) et la sensation d’hier Wil RUPRECHT (AUS – Yamaha). Longtemps, CAVALLO, 4ème, et l’Australien, 7ème, se sont battus pour la victoire mais les deux sont partis à la faute dans le dernier tour et ont laissé la voie libre à un Théo ESPINASSE (F – Sherco) des grands jours qui termine donc l’année sur une deuxième victoire. Joe WOOTTON accroche la seconde place et Davide SORECA le dernier spot sur la boite. Andrea VERONA (I – TM) complète le Top 5.

ESPINASSE remporte dans le même coup la catégorie J1 devant Andrea VERONA et Wil RUPRECHT alors que WOOTTON s’offre sa première victoire en J2 devant SORECA et CAVALLO.

En Youth 125cc, Ruy BARBOSA (CL – Husqvarna) réalise un nouveau doublé après une courte victoire sur Hamish MAC DONALD (NZ – Sherco). Le Néo-Zélandais arrache par la même occasion la place de Vice-Champion 2018. Son coéquipier chez Sherco Factory, Dan MUNDELL (GB) monte lui aussi sur le podium devant Roni KYTÖNEN (SF – Husqvarna) et le jeune Britannique Alex WALTON (Yamaha).

Enfin, en Women Cup, Sanna KARKKAINEN (SF – KTM) succède à Maria FRANKE (D – KTM) au palmarès des vainqueurs de la coupe. La Finlandaise signe un doublé solide devant la star Française Livia LANCELOT (Honda RedMoto) et l’Espagnole Mireia BADIA (Husqvarna).

Women

Le rideau vient donc de tomber sur une saison 2018 riche en rebondissements, en larmes et en joies ! Cette année aura délivré de très beaux Champions et pour la deuxième année consécutive HOLCOMBE est sur le toit du Monde mais la route vers le triplé a déjà commencé… Félicitations aussi à FREEMAN, REMES, CAVALLO et BARBOSA qui font honneurs à la discipline et sont de très beaux Champions ! Enfin, un grand bravo au MC Woltersdorf qui aura organisé cette finale d’une main de maître.

Ils ont dit :

Eero REMES : « Je suis tellement surpris ! Je n’arrive pas encore à réaliser… Je suis arrivé ici avec 14 points de retard et je repas avec le titre E2. J’ai tout de même une pensée pour SALVINI qui a enchaîné les malheurs depuis Edolo. Mais je ne vais tout de même pas me plaindre de remporter mon troisième titre ! »

Alex SALVINI : « Je suis complétement dévasté… Tout allait bien jusqu’à ce que cette branche détruise tout. Même si je ne suis pas champion, j’avais à cœur cette année de monter que je n’étais pas mort, que j’avais toujours ce qu’il fallait pour se battre devant et j’y suis parvenu. Comme on dit, ce qui ne tue pas rend plus fort ! »

Sanna KARKKAINEN : « C’est magique ! Succéder à des filles comme PUY, SANZ et FRANKE… c’est un grand honneur. J’ai encore beaucoup de mal à réaliser. Je suis resté concentré tout le weekend et cela à payer. Vraiment très heureuse de remporter cette coupe ! »

Steve HOLCOMBE : « On va dire que je ne me suis pas couché très tôt donc le début de journée a été assez difficile. Mais j’ai réussi à me reconcentrer pour terminer la saison en beauté. J’ai tout de même une pensée pour Alex qui a encore cassé. On a tous essayé de l’aider mais malheureusement ça n’a pas marché. Je sais qu’il s’en relèvera et reviendra encore plus fort. »

Loïc LARRIEU : « Enfin ! Après une saison avec des blessures, des problèmes de concentrations, j’ai enfin réussi à tout mettre en place pour aller chercher ma première victoire de la saison. Elle a mis du temps à venir tout de même… Ca fait du bien et j’espère que je vais pouvoir travailler là-dessus pour 2019 ! »

Espinasse
Théo ESPINASSE (F - Sherco)