SALVINI en patron…

Décidément les stars de l’EnduroGP auront tout connu lors des trois premiers Grands Prix de la saison… La neige et le froid lors de la mythique Paijanne (Finlande) puis des trombes d’eau, le froid et la boue la semaine passée à Santiago de Compostela (Espagne) avant de souffrir aujourd’hui de la chaleur (27 degrés) et de la poussière lors de la 1ere journée du Grand Prix Polisport du Portugal disputé à Castelo Branco.

La saison 2018 ne pourra donc que sacrer un pilote très complet et particulièrement bien entrainé et préparé.
Et la bataille pour le titre est somptueuse comme nous l’a prouvé cette 5eme journée de la saison avec des pilotes « en feu » sur le très rapide mais éprouvant tracé du Centre Est du Portugal où 75 pilotes se sont affrontés pour plus d’une heure et 45 minutes de chronos !

Davide GUARNERI (I - Honda Red Moto) ne put se mêler bien longtemps à cette grande fête «Enduristique » suite à une lourde chute lors du premier tour et le Team Honda Red Moto connaissait également une journée « noire » en perdant également son junior FACCHETTI (I) suite à des problèmes mécaniques.

Salvini
Alex SALVINI (I - Husqvarna)

Jamie MCCANNEY a tout tenté…

SALVO est incontestablement de retour… Entendez par là Alex SALVINI (I - Husqvarna Zanardo). Le Bolognais fait l’unanimité dans le paddock par sa rage de vaincre et sa pointe de vitesse retrouvée en ce début de saison. Et il a été encore aujourd’hui le grand bonhomme de la catégorie EnduroGP. Leader depuis hier soir, SALVINI a combiné détermination régularité et vélocité pour remporter son deuxième succès de l’année. Mais Jamie MCCANNEY (GB - Yamaha) fut beaucoup plus qu’un dauphin puisqu’il vira en tête au 3eme tour sur sa très efficace 250 Yamaha WR-F avant d’aller à la faute dans l’Enduro Test 3. Et malgré tout son talent, le Manxman ne pourra jamais revenir sur un SALVINI solide comme le Roc. Pour son retour sur la scène des GP, le français Mathias BELLINO (Honda) a lui aussi longtemps été à la bagarre avec SALVINI et MCCANNEY avant de fléchir quelque peu à la fin du 3eme tour… il signe néanmoins une remarquable 5eme place, devancé par son compatriote Christophe NAMBOTIN (F - Gas Gas) qui n’était que 8eme au tiers de la course avant d’entamer une remontée impressionnante qui le mène à la 3eme marche du podium. Superbe course également du champion du monde Junior Brad FREEMAN (GB – Beta Boano) ! Vainqueur de l’ultime spéciale, il finit 4eme devançant même l’officiel de la marque et champion du Monde en titre Steve HOLCOMBE (GB - Beta) auteur d’une journée moyenne (6eme) tout comme Loïc LARRIEU (F - Yamaha) et Eero REMES (SF - TM) respectivement 7eme et 8eme devant l’officiel Gas Gas Danny MCCANNEY (GB). Matthew PHILIPPS (AUS - Sherco) comme en Espagne ne peut faire mieux que 10eme. Mais que cette catégorie EnduroGP fut belle à suivre aujourd’hui tant elle nous procura son lot d ‘émotions et de rebondissements.

Pdoiu
E1 Podium

NAMBOTIN est de retour…

Alex SALVINI « double » les victoires avec un succès en Enduro 2 où il s’installe désormais solidement en tête de cette catégorie. Mathias BELLINO score une remarquable 2eme place devant Loïc LARRIEU, Eero REMES, Matthew PHILLIPS et Thomas OLDRATI (I - Honda Red moto) finalement 6eme. Le rouquin BELLINO est de retour sur le devant de la scène et c’est tant mieux après avoir lui aussi connut deux saisons difficiles suite à des blessures à répétition.

La fusée bleue Jamie MCCANNEY s’impose facilement en E1 sur sa Yamaha officielle et sera bien difficile à déloger de la tête du championnat des petites cylindrées malgré tout le brio du prometteur Brad FREEMAN et la régularité d’Antoine BASSET (F - Gas Gas). Mention très bien à l’Andalou Victor GUERRERO (E - Yamaha) très bon 4eme et qui réalise son meilleur début de saison depuis longtemps alors que Manuel MONNI (I - Suzuki) encore convalescent réussit un encourageant 5eme rang.

Christophe NAMBOTIN (F - Gas Gas) retrouve les joies de la victoire en E3 et offre une belle satisfaction à l’usine de Gérone, touchée par un incendie important la veille de la course. Steve HOLCOMBE et Danny MCCANNEY complètent le podium.

Nambotin
Christophe NAMBOTIN (F - Gas Gas)

Triplé Italien chez les juniors !

La bataille fut aussi splendide chez les Juniors… en particulier grâce à une squadra Azzura déchainée et qui imposa un tempo d’enfer dès les premières spéciales à l’image du duo Andrea VERONA (I - TM) Davide SORECA (I - TM). Les deux officiels TM menaient la danse à la mi course après la spectaculaire chute de leur compatriote Matteo CAVALLO (I - Beta Boano) qui était parti le plus fort… mais le protégé de Jarno BOANO filait à un train d’enfer pour recoller aux deux pilotes TM avant de creuser nettement l’écart dans les derniers chronos. CAVALLO remporte une magnifique victoire malgré la chaleur intense qui fit souffrir tous ces Juniors qui finirent pour la plupart harassés.

Dans la nouvelle catégorie Juniors 1 (J1) Andrea VERONA continue sur sa lancée d’Espagne avec les 20 points de la victoire face à l’excellent pilote Sherco Theo ESPINASSE (F) qui fut le plus menaçant en ce Samedi pour les transalpins. Le chilien Ruy BARBOSA (Husqvarna Zanardo) a épaté tout son monde sur sa 125cc pour finir 3eme… Et les Sud Américains ont fait souffler sur le Championnat du monde d’Enduro un fort vent « latin » avec Bruno CRIVILIN (B - KTM) surprenant 4eme. Un résultat qui va faire vibrer tous les fans d’Enduro de Belo Horizonte d’où est natif ce grand espoir de la discipline. Antoine MAGAIN (B - KTM) continue à ravir les fans de Belgique avec une très bonne 5eme position.

Matteo CAVALLO s’impose aussi en Juniors 2 (J2) avec plus d’une minute et trente secondes de marge sur le jeune protégé d’Ivan CERVANTES au sein du team RFME (Fédération Espagnole) Enric FRANCISCO (E - KTM) tandis que l’Anglais Joe WOOTTON (GB – Husqvarna) goûte aux joies de son premier podium après une solide journée et la pénalisation de 3 minutes de Davide SORECA (I – TM)

Harassés et surpris par une épreuve qu’ils attendaient plus faciles les 75 pilotes de ce Grand Prix Polisport du Portugal repartiront à l’assaut des podiums dès demain matin 9.00 locales pour une deuxième journée qui se finira aussi (et c’est une nouveauté) par la Super test Akrapovic où tout pourrait se jouer tant les écarts entre les ténors sont faibles !

Junior2
Junior 2

Ils ont dit :

Steve HOLCOMBE : «  Difficile journée pour moi. Pas de feeling sur ce tracé très rapide (et la tête des mauvais jours NDLR)… »

Alex SALVINI : «  Ce fut une longue difficile et très éprouvante journée que ce soit en liaison ou en spéciales où l’on ne pouvait jamais souffler et Jamie MCCANNEY m’a mis une grosse pression. J’ai fait une grosse erreur à la mi course et heureusement j’ai pu me reconcentrer par la suite pour finir très fort… Mais que ce fut dur ! »

Christophe NAMBOTIN : « Très heureux de cette première victoire depuis pas mal de temps… j’avais décidé d’hausser le rythme à la mi course et même si le final avec une Extrème et la Super test n’étaient pas mon terrain de jeu favori, cette tactique a pas mal fonctionné.  Et je tiens à dédier cette victoire à toute l’usine Gas Gas, à ses dirigeants et ses employés qui ont été durement touchés la nuit passée par un incendie… » 

Jamie MCCANNEY : « Je me suis trop concentré sur la catégorie EnduroGP et cela a failli me jouer un mauvais tour avec le gros final de Brad FREEMAN… Comblé par cette victoire en E1 car j’ai failli tout perdre ! »

Matteo CAVALLO : « Je suis bien parti ce matin mais cette grosse chute dans l’extrême m’a fait perdre un temps fou car je suis reparti 8eme. C’était très éprouvant avec la chaleur et une liaison très technique où l’on ne pouvait jamais se reposer ! » 

Cavallo
Matteo CAVALLO (I - Beta Boano)