Un Grand Prix charnière !

Comme à l’accoutumé, tous les deux ans, l’EnduroGP fait son retour en terre Scandinave avec cette très redoutée tournée Finlande – Suède. Le Grand Prix de Finlande, qui se déroulera pour la quatrième fois dans la ville d’Heinola, marquera aussi la mi-saison et pourrait bien dessiner les contours d’une fin de championnat haletante !

HEMKAprès 2005, 2012 et 2014, l’EnduroGP revient donc à Heinola. Toujours présidé par Henri SAARI, le Heinolan Moottorikerho ry, avec l’approbation de la FIM ainsi que du Suomen Moottoriliitto ry (SML), est à nouveau prêt à relever le défi ! Expérimenté avec l’organisation de quatre Grand Prix, ce Moto Club a aussi œuvré pour amener le Championnat du Monde de Motocross en Finlande à cinq reprises (1992, 1994, 1996, 1998 et 2008)…

Un Moto Club efficace

Heinola, qui fut fondée en 1776, est localisée dans la région du Päijät-Häme. La ville est constituée de 20 735 habitants et se trouve sur une moraine qui sépare les lacs « Ruotsalainen » et « Konnivesi » et à proximité du point de départ du fleuve Kymijoki. Heinola est mondialement connue pour être la ville organisatrice des Championnats du Monde de résistance au sauna qui se déroulent chaque été depuis 1998 ! Cette ville du centre-sud de la Finlande se trouve à 140 kilomètres au Nord de la capitale, Helsinki.

Henri SAARI et tout son Moto Club nous ont concocté un tracé aux petits oignons… De plus, les organisateurs ont cherché à donner vie au paddock de l’EnduroGP en l’amenant au terrain de Motocross d’Heinola où seront aussi situés l’Enduro Test, l’Xtreme Test Technomousse ainsi que la Super Test du Vendredi soir ! Durant les deux jours de course, les pilotes partiront du paddock pour un tour de 52 kilomètres. Ils se rendront directement à l’Enduro Test qui devrait être le juge de paix de ce Grand Prix. Puis, les stars du Mondial se dirigeront vers la Cross Test Maxxis située à Lusiin pour ensuite retourner au terrain de Motocross avec la dernière spéciale du tour : l’Xtreme Test Technomousse !

Heinola
Heinola

Chez lui, REMES peut-il s’emparer du leadership ?

Décidemment, ce début de saison est plein de rebondissements ! Alors qu’Eero REMES (SF – TM) semblait loin dans la course pour la plaque de leader de l’EnduroGP, une domination sans partage en Grèce l’a ramené à seulement quatre petits points… Si Matthew PHILLIPS (AUS) est toujours leader grâce à sa constance, il devra tout de même faire mieux pour pouvoir résister à l’officiel TM qui semble en pleine confiance et « jouera » à domicile ce weekend. 
D’autant qu’il ne sera pas le seul à menacer l’Australien… En effet, si son poignet blessé à Grevena le laisse tranquille, Steve HOLCOMBE (GB – Beta) cherchera à reprendre sa marche en avant, autant en EnduroGP que dans sa catégorie (E3). Très rapide au Maroc, au Portugal et lors de la première journée en Grèce, le jeune Britannique a les armes pour être efficace sur le tracé Finlandais. 
Attention aussi aux Rookies de chez KTM, Taylor ROBERT (USA) et Nathan WATSON (GB) que l’on attendait pas aussi fort aussi vite ou encore à Johnny AUBERT (F – Beta), de retour sur le podium en Grèce et qui semble être en mesure de se battre pour la victoire. 
Si Mathias BELLINO (F – Husqvarna) a déçu en Grèce, ces deux semaines de repos devraient lui avoir permis de se refaire mentalement. En tout cas, ce Grand Prix de Finlande est un GP charnière pour lui, encore 4ème au provisoire, une bonne performance pourrait le rapprocher de la tête.
De son coté, Alex SALVINI (I – Beta) devra hausser son niveau s’il compte enfin monter sur un podium EnduroGP tandis que Loïc LARRIEU (F – Yamaha), Gianluca MARTINI (I – Kawasaki) et Antoine BASSET (F – KTM) chercheront à confirmer leur très bon début de saison et à jouer une nouvelle fois les troubles fêtes…
Fraîchement débarqué dans le classement EnduroGP, on espère qu’Ivan CERVANTES (E – KTM) continuera sa montée en puissance en Finlande tout comme Jonathan BARRAGAN (E – Gas Gas). On attend plus par contre de Danny MCCANNEY (GB – Husqvarna), du courageux Cristobal GUERRERO (E – Yamaha) ou encore de Pascal RAUCHENECKER (AUT – Husqvarna) et Luis CORREIA (P – Beta)
A noter l’absence de Jamie MCCANNEY (GB – Yamaha) après sa blessure au métatarse en Grèce. Le Britannique sera remplacé par le fantasque Suédois Robert KVARNSTRÖM au sein du team Miglio Racing.
On aura aussi le plaisir de retrouver Matti SEISTOLA (SF) qui fera une pige sur l’EnduroGP au guidon d’une Yamaha du team Finlandais JME !

Remes
Eero REMES (SF) in 2014 in Heinola

STIGELL : objectif podium

En Junior, nul ne sait qui pourra réellement contester la domination de Giacomo REDONDI (I – Honda) cette année… Si Josep GARCIA (E – Husqvarna) ou Diogo VENTURA (P – Gas Gas) ont les armes pour l’inquiéter, ils devront se montrer beaucoup plus constant dans l’effort pour pouvoir résister au transalpin dans le dernier tour. Après une tournée Maroc – Portugal difficile, Davide SORECA (I – Honda) a prouvé à Grevena (Grèce) qu’il avait les moyens de s’inviter sur le podium. Et si finalement, le coéquipier de REDONDI était son plus dangereux rival ? De son côté, Henric STIGELL (SF – TM) aura à cœur de bien faire devant son public… Si proche du podium en Grèce, le grand blond n’aura qu’une seule chose en tête, faire briller le drapeau Finlandais ! Il faudra aussi garder un œil sur le Finlandais Matias SAVO (Sherco) ou encore les Suédois Albin ELOWSON (Husqvarna), Oliver NELSON (TM) et Kevin OLSEN (Sherco)

En FIM Youth Cup 125cc, si Jean-Baptiste NICOLOT (F – Yamaha) est toujours leader, il va devoir résister à la pression qu’Erik APPELQVIST (S – Yamaha) et Jack EDMONDSON (GB – KTM) lui mettent depuis la Grèce… D’autant plus que le Suédois ne sera pas dépaysé et devrait continuer sa marche en avant (trois victoires en quatre journées). Valérian DEBAUD (F – Yamaha), Lee SEALEY (GB – Yamaha) et Ruy BARBOSA (CL – Husqvarna) voudront eux aussi se montrer tout comme le fort contingent de pilote Finlandais présent et représenté par Eemil HELANDER (KTM) et Antti HANNINEN (Husqvarna).

Soreca
Davide SORECA (I - Honda)

Première pour les femmes

Ce Grand Prix de Finlande sera aussi l’ouverture de la saison pour la catégorie Women. Nos enduristes au féminin en découdront sur quatre GP (Finlande, Suède, Espagne, France)… Bien entendu, Laïa SANZ (E – KTM) débarque à Heinola avec le statut de grande favorite, forte de ses quatre couronnes mondiales. Mais attention, des filles comme Jane DANIELS (GB – Husqvarna), Emelie KARLSSON (S – Yamaha) ou encore Jemma WILSON (AUS – Yamaha) pourrait bien lui mettre quelques bâtons dans les roues sur un terrain qu’elle connait très peu… Il faudra aussi garder un œil sur l’Allemande Maria FRANKE (KTM) ou encore sur les Finlandaises Sanna KARKKAINEN (KTM), Jennifer SIEKKINEN (KTM), Elisa AROKOSKI (Husqvarna) et Milla TURUNEN (KTM) ainsi qu’aux sœurs REIMANDER (S).

Avec tous les ingrédients nécessaires, ce Grand Prix de Finlande, première étape Scandinave, devrait être un grand cru sur un terrain où les Nordiques brilleront et où les cartes pourraient être redistribuées ! Rendez-vous donc les 10,11 et 12 Juin prochain à Heinola pour le 4ème Grand Prix du Championnat du Monde FIM Maxxis d’EnduroGP où un public fervent et connaisseur est attendu en nombre.

Information: 

-    Heinola (Région du Päijät-Häme);
-    140 kilomètres au Nord d’Helsinki;
-    Vendredi 10 Juin: KTM Super Test: 19.00
-    Samedi 11 et Dimanche 12 Juin : Départ: 9.00 et Arrivée vers 16.00;
-    Organisation: Heinola Moottorikerho ry;
-    Sites Internets: www.endurogp.org and http://www.hemk.net/mm;
-    Circuit: 52kms – 3 laps;
-    Entrée Gratuite;
-    Aéroport: Helsinki (140 kms)
 

Sanz
Laia SANZ (E - KTM)