Une tournée exténuante !

Retour sur une tournée Hongrie-Grèce exigeante pour les pilotes ainsi que pour les machines tant par le niveau élevé des épreuves que par la chaleur… 

Au top de l’organisation !

Il aura fallu plus d’un an de dur labeur à Adam HADOBAS et à son équipe pour organiser ce 4ème GP du Championnat du Monde FIM Maxxis d’EnduroGP et ce après 23 ans d’absence en Hongrie. Organisateur de nombreux événements d’Enduro au niveau national tels que l’Alpe Adria, le Matra Xtrem Kft a largement rempli sa mission et réussi son pari grâce à un village expo très bien pensé, des spéciales dignes d’un Mondial et des liaisons tout aussi difficiles… Près de 15 000 spectateurs se sont déplacés à Paradfürdo tout au long du week-end pour venir soutenir PHILLIPS, NAMBOTIN, HOLCOMBE, GARCIA et consorts dans cette épreuve magyar. Nul doute que le Matra Xtrem souhaite à nouveau retenter l’aventure et accueillir dans les années à venir une nouvelle étape du Championnat du Monde. 

Matra
Matra Extreme Kft

SPANDRE quitte Lunigiana… pour Honda RedMoto !

Depuis le début de la saison, Mirko SPANDRE (I) recevait l’aide précieuse de Gianni BELLONI et du team Lunigiana. Mais quelques jours avant le Grand Prix Maxxis de Hongrie, le pilote de Costa Volpino a décidé de rejoindre le team Honda RedMoto… Surprenant lorsque l’on connait l’investissement et la passion que met BELLONI et tout son team équipé de Suzuki. C’est bien la première fois que l’on assiste à un « transfert » en cours de saison. 

Première de la KTM TPI en EnduroGP

Cela fait déjà quelques mois que la nouvelle KTM 250 EXC TPI fait le buzz. En effet, cette toute nouvelle « Autrichienne » à injection est pensé pour le futur afin d’avoir un effet positif sur l’écologie… Entrevu déjà sur quelques Hard Enduro, Lars ENÖCKL (A) a donc décidé d’amener le nouveau bijou de chez KTM sur l’EnduroGP en Hongrie. Le vainqueur de la Sea to Sky 2016 travaille dans le secteur de la Recherche et du Développement chez KTM et tenait donc à amener la TPI sur le Championnat du Monde FIM Maxxis d’EnduroGP… Une véritable avancée pour l’Enduro et une belle sortie pour le sympathique Lars !

Enöckl
Lars ENÖCKL (A - KTM)

Le show à la Hongroise

Le Matra Xtrem Kft a fait de cette quatrième étape du Championnat du Monde FIM Maxxis d’EnduroGP une véritable fête de l’Enduro, de par la qualité des parcours proposés aux pilotes tout d’abord mais aussi du fait de l’organisation de festivités qui ont animé tout au long du week-end ce Grand Prix de Hongrie. Situé face au Podium de départ, le village, composé d’exposants et d’animations en tout genre, a attiré un grand nombre de spectateurs. Ainsi, les fans d’Enduro et les simples curieux ont pu se détendre et se rafraîchir grâce à de nombreux stands de nourriture ou encore de produits artisanaux. Tout au long du weekend, l’organisation a mis le paquet avec des shows stunt, des concours de coupage de bûches, un défilé de voitures anciennes ou encore des soirées DJ. Le Samedi soir, les stunteurs ont continué leur show avec feux d’artifices en prime! A Paradfürdo, la fête était donc totale!

Cheville Ouvrière

Vasilios SIAFARIKAS (Honda) n’est pas seulement le meilleur pilote Grec de ces dernières année, c’est aussi un des hommes forts du Moto Club Grevena présidé par Yannis SIOULIS… Celui qui est fromager dans la vie a d’ailleurs tracé la Maxxis Cross Test de ce GP de Grèce. Il a aussi eu un rôle prépondérant dans les autres spéciales du weekend comme la magnifique Xtreme Test Technomousse. Deux fois 14ème en EnduroGP, SIAFARIKAS a apprécié son weekend et espère déjà revoir le Championnat dès que possible sur ses terres…

Siafarikas
Vasilios SIAFARIKAS (GR - Honda)

Infirmerie

Durant cette tournée, où Mathias BELLINO (F – Husqvarna) faisait son retour, deux pilotes ont malheureusement rejoint l’infirmerie. En effet, Christophe CHARLIER (F – Husqvarna), déjà malchanceux en Italie, a été contraint de renoncer. Le premier jour en Hongrie, il chutait en liaison et se fracturait un métacarpe. Son team manager Andreas HÖLZL s’est voulu rassurant et nous devrions le revoir dès le GP du Portugal. En FIM Youth 125cc, c’est Alex ISCLA (AND - KTM) qui s’est gravement blessé suite à une chute dans l’Enduro Test. Verdict : les vertèbres 5 et 6 fracturées… Il devait se faire opérer très rapidement à l’hôpital et nous attendons donc de ses nouvelles. Souhaitons un prompt rétablissement à ces deux pilotes et un retour rapide sur le paddock de l’EnduroGP

Déboires

Tout ne tourne pas rond chez Eero REMES (SF – TM) depuis le Grand Prix d’Italie et ses résultats en sont la preuve (8/8/2/3/5/4). Le Double Champion du Monde de feu « Enduro 1 » voit d’ailleurs ses deux grands rivaux pour le titre, Josep GARCIA (E – KTM) et Jamie MCCANNEY (GB – Yamaha), s’envoler peu à peu au provisoire… Si de nombreuses rumeurs ont alimenté ces trois Grand Prix à propos de la cause de ses difficultés, c’est Luca CHERUBINI qui nous en a donné la véritable raison : « Eero souffre d’une infection sanguine… Il y a des jours où il est très fatigué et d’autres où cela va mieux. » En tout cas, nous espérons que le pilote TM sera de retour à son meilleur niveau au Portugal pour offrir de nouvelles batailles épiques avec les « ptits jeunes » de l’E2 !

Remes
Eero REMES (SF - TM)

Connaisseurs

Bien sûr le Grand Prix Maxxis de Grèce réuni moins de spectateurs qu’un GP en Italie, en Espagne ou encore en France mais ceux-ci sont de vrais connaisseurs et fans de la discipline. Les spectateurs Grecs font d’ailleurs preuve d’une grande ferveur et poussent derrière chaque passage des stars de la discipline… Ils apprécient aussi les actions de grande classe, applaudissent et encouragent encore plus les pilotes en difficultés. Steve HOLCOMBE (GB – Beta) nous confiait d’ailleurs que : « C’est très agréable d’avoir un tel public qui poussent derrière chacun de nous ! On sent que les Grecs sont de vrais connaisseurs… Ils ont tous des étoiles dans les yeux lorsqu’ils viennent à notre rencontre ! »

Plus belle Xtreme de la saison ?

Un an après un GP de Grèce rendu difficile par les conditions climatiques, la caravane de l’EnduroGP était de retour à Grevena, pour cette 5ème manche. Si les protagonistes pensaient retrouver leurs marques, ils ont finalement découvert un tout nouveau parcours dont l’Xtreme Test Technomousse qui restera comme l’une des plus belles de la saison. Située au bord de la verte rivière Venetikos, elle a donné pas mal de fil à retordre aux pilotes qui ont dû batailler pour venir à bout d’un terrain rocailleux 100% naturel. Il faut bien constater qu’à l’heure actuelle il est de plus en plus difficile de trouver de si belles Xtremes naturelles, au cœur même d’un Parc Naturel. Chapeau bas donc à Yannis SIOULIS qui est parvenu à tracer un beau parcours, avec cette XT en point d’orgue, dans ce cadre idyllique considéré comme l’un des plus beaux de Grèce. 

Xtreme